ADORATION

 

ADORATION

 

« Abram dressa ses tentes, ayant Béthel à l’occident et Aï à l’orient ;

il bâtit encore là un autel à l’Éternel, et il invoqua le nom de l’Éternel. »

(La Bible, Genèse 12.8)

 

          Adorer Dieu, c’est lui rendre tout ce qu’il nous a donné de meilleur. Chaque fois que Dieu vous accorde un bienfait, rendez-le lui comme un témoignage de votre amour. Prenez votre temps, recueillez-vous devant Dieu, et par un acte d’adoration, redonnez-lui ce qu’il vous a donné. Si au contraire vous le mettiez de côté pour votre usage personnel, cela moisirait en vous, comme la manne que les Israélites mettaient en réserve. Les trésors spirituels que Dieu vous donne, il ne veut pas que vous les gardiez pour vous-même, il faut que vous les lui rendiez pour que d’autres en soient bénis à leur tour.

 

          Béthel est le symbole de la communion avec Dieu ; Aï représente le monde. Abram dresse sa tente entre les deux. Notre activité pour Dieu dans le monde n’a de valeur que par notre intime communion avec lui. La précipitation est toujours mauvaise ; on peut trouver le temps pour l’adoration. Vouloir s’isoler du monde pour rester seul avec Dieu n’est pas sans danger. Il nous faut dresser notre tente de manière à pouvoir toujours nous recueillir devant Dieu, aussi bruyant que soit le monde.

 

          Il est faux de concevoir comme trois étapes distinctes de la vie spirituelle : l’adoration, l’attente et l’action. Certains chrétiens sautent comme des grenouilles de l’adoration à l’attente, puis de l’attente à l’action. Dieu ne l’entend pas ainsi : les trois doivent marcher ensemble, comme dans la vie de Jésus. Jamais il ne se hâtait, jamais il ne restait sans rien faire. C’est une discipline à conquérir qui ne s’acquiert pas en un jour !

 

Oswald CHAMBERS

www.batissezvotrevie.fr