LE BAPTÊME DU SAINT-ESPRIT

 

LE BAPTÊME DU SAINT-ESPRIT

 

Une promesse

 

          Le baptême du Saint-Esprit, autrement désigné comme « l’expérience de Pentecôte », est une merveilleuse promesse qui résonne tout au long de l’Écriture.

 

1) Une promesse de Dieu, faite par le prophète Joël :

          « Après cela, je répandrai mon esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, et vos jeunes gens des visions. Même sur les serviteurs et sur les servantes, dans ces jours-là, je répandrai mon esprit. » (Joël 2.28-29)

 

          Nous savons que Dieu annonçait là l’immersion dans le Saint-Esprit. En effet, le jour de la Pentecôte, quand les disciples furent baptisés du Saint-Esprit, l’apôtre Pierre dit : « C’est ici ce qui a été dit par le prophète Joël : Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair... » (voyez Actes 2.1-21)

 

2) La promesse de Dieu concernant le baptême du Saint-Esprit a été rappelée par Jean-Baptiste, avant même le ministère public de Jésus :

          « Moi, je vous baptise d’eau, pour vous amener à la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu. » (Matthieu 3.11)

 

          Note : Jésus lui-même a confirmé les paroles de Jean-Baptiste lorsqu’il a déclaré : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, comme dit l’Écriture, des fleuves d’eau vive couleront de son sein » (Jean 7.37-38) ; et l’évangéliste Jean précise : « Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. » (Jean 7.39)

 

3) Jésus a rappelé la promesse de Dieu le Père concernant le baptême du Saint-Esprit :

          « Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous. » (Jean 14.16-18)

          « Mais le consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. » (Jean 14.26)

          « Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi. » (Jean 15.26)

          « Cependant je vous dis la vérité : il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous ; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. » (Jean 16.7)

          « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. » (Jean 16.13)

          « Et voici, j’enverrai sur vous ce que mon Père a promis ; mais vous, restez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut. » (Luc 24.49)

          « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom...ils parleront de nouvelles langues. » (Marc 16.17)

 

4) Les apôtres, dans leurs prédications et dans leurs lettres, ont confirmé la promesse de Dieu concernant le baptême du Saint-Esprit :

          L’apôtre Pierre : « C’est ici ce qui a été dit par le prophète Joël : Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions, et vos vieillards auront des songes. Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, dans ces jours-là, je répandrai de mon Esprit ; et ils prophétiseront. » (Actes 2.17-18)

          « Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres : Hommes frères, que ferons-nous ? Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. » (Actes 2.37-39)

 

          L’apôtre Paul : « En lui, vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Évangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis. » (Éphésiens 1.13)

          « Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous – car il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois – afin que la bénédiction d’Abraham ait pour les païens son accomplissement en Jésus-Christ, et que nous recevions par la foi l’Esprit qui avait été promis. » (Galates 3.13-14)

 

          Conclusion : Le baptême du Saint-Esprit est une promesse de Dieu, maintes fois réitérée dans les Saintes Écritures. Vous qui désirez être revêtus de la puissance d’en haut, ne doutez pas de la promesse que le Seigneur vous a faite. Appuyez-vous sur le Dieu de vérité. Ce qu’il promet, il le donne. Il veut vous baptiser de son Esprit-Saint. Pourquoi vous mentirait-il ?

          « Que Dieu, au contraire, soit reconnu pour vrai. » (Romains 3.4)

          « Si nous sommes infidèles, il demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même. » (2 Timothée 2.13)

          « ...Il est impossible que Dieu mente... » (Hébreux 6.18)

          « ...le Dieu qui ne ment point... » (Tite 1.2)

          « Dieu n’est point un homme pour mentir, ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t-il pas ? » (Nombres 23.19)

 

          Le Seigneur répondra à votre foi :

          « Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui. » (Jean 7.39)

          « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom...ils parleront de nouvelles langues. » (Marc 16.17)

          « ...que nous recevions par la foi l’Esprit qui avait été promis. » (Galates 3.13-14)

 

Paul BALLIERE

www.batissezvotrevie.fr