L'APOCALYPSE EN MARCHE, LES PESTES CLIMATIQUES

 

L’APOCALYPSE EN MARCHE,

LES PESTES CLIMATIQUES

 

          Concernant les temps de la fin, Jésus a prophétisé : « Il y aura...en divers lieux, des pestes... » (Luc 21.11)

 

          « Qu’arrivera-t-il quand la peste bubonique congelée sera libérée ? » En fondant, les glaces ne libèrent pas que des gaz à effet de serre. Au nombre des joyeusetés à venir, des maladies et bactéries de toutes sortes pourraient se réveiller. Certaines pourraient être congelées là-bas depuis des millions d’années, attendant leur heure. « Notre système immunitaire, s’il venait à rencontrer ces pestes préhistoriques, n’aurait absolument aucune idée de comment réagir pour s’en protéger », prévient le journaliste David Wallace-Wells, du New York Magazine.

          Certains « terrifiants microbes de temps moins anciens » pourraient aussi faire leur come-back. « En Alaska, des chercheurs ont déjà trouvé des traces de la grippe espagnole de 1918, qui avait infecté 500 millions de personnes et en avait tué 100 millions, soit 5 % de la population mondiale. » Pour varier les plaisirs, la BBC rapportait, en mai dernier, que des scientifiques soupçonnent aussi la peste bubonique et la petite variole d’attendre sagement le dégel en Sibérie.

 

Vous ne vous inquiétez pas trop de la dengue ou de la malaria si vous vivez

dans le Maine ou en France. Vous devriez…

 

          Le journaliste modère pour une fois son propos en rappelant que la plupart de ces organismes ont très peu de chances de survivre au dégel et d’être réanimés. Mais le risque n’est pas nul pour autant : un enfant est mort l’an dernier, infecté par de l’anthrax contenu dans un renne contaminé 75 ans plus tôt et congelé dans le permafrost.

          Peste bubonique, petite variole, grippe espagnole...Des menaces guère plus réjouissantes qu'une Apocalypse zombie...

          Pour compléter le tableau, l’auteur appelle aussi à se méfier des maladies actuelles, qui pourraient migrer et muter à cause du changement climatique. « Vous ne vous inquiétez pas trop de la dengue ou de la malaria si vous vivez dans le Maine ou en France. Mais avec la migration des moustiques tropicaux vers le nord, vous devriez. »

 

          Autant de faits, dont nous sommes aujourd’hui les témoins, confirment une fois de plus, si nécessaire, la véracité des Saintes Ecritures, et nous poussent à être vigilants et prêts pour le retour de notre Seigneur Jésus-Christ .

 

Paul BALLIERE

www.batissezvotrevie .fr