Bienvenue sur "Bâtissezvotrevie.fr"


DERNIERS ARTICLES



 

QUATRE LOIS, OU...

COMMENT SE METTRE EN RÈGLE AVEC DIEU

 

          Savez-vous que vous occupez une place de choix, une place particulière dans le cœur de Dieu ? C’est pourquoi il a envoyé son Fils Jésus-Christ. Il veut que vous bénéficiiez pleinement de la vie. Il vous propose de connaître une vie qui vaut la peine d’être vécue, dès maintenant, et pour l’éternité. Cette offre, gratuite pour vous, a coûté à Dieu la vie de son Fils. Désormais, grâce à la mort – et à la résurrection d’entre les morts – de Jésus, vous avez tout à la fois la possibilité d’être pardonné de vos péchés, d’hériter de la vie éternelle, et d’avoir, dès ici-bas, la capacité de vous épanouir dans une vie de plénitude, une vie rayonnante et féconde.

          Mais comment peut-on remettre sa vie entre les mains de Jésus-Christ ? Comment un être humain peut-il entretenir une relation personnelle et vivante avec le Seigneur, le Dieu de l’univers? De même qu’il existe des lois physiques qui régissent l’univers matériel – telles que l’arrivée des pluies ou le lever du soleil – il existe aussi des lois spirituelles qui régissent vos relations avec Dieu. C’est en vous soumettant à ces lois que vous ferez de Jésus-Christ, le Seigneur de votre vie.

 

          En voici quatre :

 

          1. L’amour et le plan de Dieu pour vous.

 

          Dieu vous aime et a conçu un merveilleux programme pour votre vie. La Bible dit : « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3.16). Jésus lui-même a déclaré : « Je suis venu afin que mes brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance » (Jean 10.10). Cependant, la seule connaissance de l’amour de Dieu et de son plan pour vous n’est pas suffisante. Il y a des choses qui ont gâché cette relation d’amour avec Dieu. C’est ce que nous précise la seconde loi.

 

          2. L’homme est pécheur et séparé de Dieu.

 

          Il ne peut donc ni connaître véritablement l’amour de Dieu, ni bénéficier du programme pour sa vie.

          L’homme avait été créé pour entretenir une relation personnelle avec Dieu. Cette communion franche et directe, Adam et Eve la connaissaient dans le jardin d’Éden, avant que le péché n’entre dans le monde. Ils étaient les amis intimes de Dieu. Ils parlaient à leur Créateur comme un fils et une fille parlent à leur père.

          Malheureusement, ils décidèrent de suivre le chemin qu’ils s’étaient tracé plutôt que celui tracé par Dieu. Dès lors, la communion qu’ils avaient entretenue avec Dieu fut rompue. Depuis ce jour, les hommes ont toujours préféré suivre leurs propres voies, et vivre indépendamment de Dieu. Cette attitude revêt plusieurs formes ; elle est parfois l’attitude d’indifférence adoptée à l’égard de Dieu ; mais elle peut aussi se muer en révolte ouverte. Quelle que soit sa manifestation, cette volonté d’indépendance, la Bible la désigne du nom de péché.

          L’homme est séparé de Dieu. La Bible dit : « Le salaire du péché, c’est la mort » (Romains 6.23) Dès lors, tous les efforts accomplis par les êtres humains pour atteindre Dieu et jouir de la vie promise sont vains : vie honnête, bonnes actions, philosophie, et même religion, tout est voué à l’échec. Aucun effort humain n’a constitué – et ne constituera jamais – un pont capable d’enjamber l’abîme séparant l’homme et Dieu.

          La troisième loi explique comment ce fossé peut être franchi.

 

          3. Jésus-Christ est la seule solution de Dieu en faveur de l’homme pécheur.

 

          Par lui, vous pouvez goûter l’amour de Dieu et en faire l’expérience dans votre vie.

 

          Il est mort à votre place. La Bible dit : « Dieu prouve son amour envers nous en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous » (Romains 5.8).

 

          Il est ressuscité d’entre les morts. La Bible dit : « Christ est mort pour nos péchés...Il a été enseveli...Il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures...Il est apparu à Pierre, puis aux douze. Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois... » (1 Corinthiens 15.3-6).

 

          Il est le seul chemin d’accès à Dieu. Jésus dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie ; nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14.6).

 

          Dieu a établi un pont au-dessus du gouffre qui nous séparait de lui. Ce pont, c’est son Fils Jésus acceptant de mourir sur la croix, à notre place – en subissant la condamnation que méritaient nos fautes.

          Mais il ne suffit pas de connaître ces trois lois pour retrouver notre place dans le programme de Dieu. Il faut aussi comprendre le contenu de la quatrième loi.

 

          4. Nous devons accueillir personnellement Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur.

 

          Ensuite seulement, nous serons en mesure de connaître, par expérience, l’amour de Dieu et nous pourrons entrer dans le plan de Dieu.

 

          Nous devons accueillir le Christ. La Bible déclare : « A tous ceux qui l’ont reçu, à ceux qui croient en son nom, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu » (Jean 1.12).

 

          C’est par la foi que nous accueillons Christ. « C’est par la grâce que vous êtes sauvés, dit la Bible, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est pas par les œuvres, afin que personne ne se glorifie » (Éphésiens 2.8-9).

 

          Quand nous acceptons le Christ, nous faisons l’expérience de la nouvelle naissance. Jésus dit à Nicodème, un docteur de la loi : « En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu » (Jean 3.3).

 

          Nous recevons le Christ en l’invitant personnellement. Il dit : « Voici, je me tiens à la porte et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui » (Apocalypse 3.20).

 

          Toutes les expressions telles que « recevoir » ou « accueillir » Christ, signifient que l’homme doit se tourner vers le Christ. Cela exige qu’il tourne le dos à ses péchés, qu’il s’en repente sincèrement et les délaisse. Nous ne pouvons adopter une attitude si radicale par notre propre force. Au départ, nous devons pourtant désirer ardemment renoncer à notre péché et reconnaître au Christ tous les droits sur notre vie. Ensuite, dans un acte de foi, nous l’invitons à prendre possession de notre vie, et d’en assurer la nouvelle orientation. Au premier abord, une telle démarche semble difficile, mais en réalité, c’est une décision simple à prendre. Ce qui vous est demandé, c’est de dire, dans un acte de volonté : « Seigneur Jésus, je reconnais que je suis pécheur, je me repens de mes péchés et les abandonne ; je veux désormais que tu prennes la direction de ma vie ». Si vous avez formulé cette prière de tout votre cœur, Jésus-Christ l’exaucera.

 

www.batissezvotrevie.fr

 



Paul Ballière exerce son ministère pastoral depuis une cinquantaine d'années. Auteur de plusieurs livres, il a aussi été le rédacteur en chef d'une revue chrétienne pendant 14 ans. Il a annoncé l'Evangile pendant plusieurs années sur les ondes de Radio-Luxembourg, RMC, et plusieurs radios locales en France. Son objectif reste la proclamation de la vérité qui amène les coeurs à se tourner vers Dieu, et qui prépare l'Eglise au retour de Jésus-Christ.