L'APOSTASIE ARRIVE ! (4)

 

L’APOSTASIE ARRIVE !

(4)

 

« Je sais qu’après mon départ...il s’élèvera du milieu de vous des hommes

qui enseigneront des choses pernicieuses pour entraîner les disciples après eux.»

Actes 20.29-30

 

Les dangers surgissant de l’intérieur...

 

          L’apôtre Paul dit aux anciens de l’église d’Éphèse: « Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau. » (Actes 20.29-30) « Il s’introduira parmi vous » : ce sont les dangers provenant de l’extérieur. Mais voici ceux qui viennent de l’intérieur, tout aussi destructeurs : « Il s’élèvera du milieu de vous... », ajoutait l’apôtre.

          Ces hommes émergeant du sein même du peuple de Dieu enseigneront « des propos ayant été tordus » ou « tournés de travers, « des choses ayant été tournées en tout sens, portant le désordre », « des choses ayant été tournées d’un autre côté », selon le sens littéral du texte grec. L’Ecclésiaste disait déjà en son temps : « Dieu a fait l’être humain droit, mais eux ils ont recherché une foule de complications. » (Ecclésiaste 7.29) Que de fausses doctrines prolifèrent aujourd’hui dans le monde soi-disant chrétien !

 

L’homme au centre du message

 

          Le but de ces hommes n’est pas d’enraciner plus profondément les disciples en Jésus-Christ, ni de les fonder plus solidement sur le Rocher des siècles ; ils les entraînent derrière eux. Les prometteurs de cette apostasie sont au centre de tout : vous les trouverez au cœur de leur message ; ils parlent constamment d’eux, de leur foi, de leurs prières, de leurs jeûnes, de leurs succès, de leurs expériences ; ils sont en photo à toutes les pages de leurs magazines, prêchant à des foules subjuguées ; ils se vantent et se vendent. A la fin de leurs méga-meetings, leurs auditeurs remplis d’admiration et dépouillés de leurs sous, s’extasient : « Quel homme ! » Mais vous ne les entendrez pas proclamer : « Quel Jésus ! » Le Christ, vraiment trop encombrant pour les discours apostats, a été écarté du chemin. Ils sont très loin de l’esprit apostolique ! « ...Servant le Seigneur en toute humilité », disait Paul, « avec larmes, et au milieu des épreuves que me suscitaient les embûches des Juifs. Vous savez que je n’ai rien caché de ce qui vous était utile, et que ne n’ai pas craint de vous prêcher et vous enseigner publiquement et dans les maisons, annonçant aux Juifs et aux Grecs la repentance envers Dieu et la foi en notre Seigneur Jésus-Christ...Je n’ai désiré ni l’argent, ni l’or, ni les vêtements de personne. » (Actes 20.19-21,33)

          Le pasteur apostat n’hésite pas à revisiter le « Notre Père » lorsqu’il « prie » ses fidèles…

 

Mon paroissien qui es dans l’église !

Que mon nom soit proclamé ;

Que ma domination vienne ;

Que ma volonté soit faite dans les rangs comme sur l’estrade ;

Donne-moi chaque dimanche ton offrande généreuse ;

Ne m’induis pas en irritation, et ne m’oblige pas au larcin.

Car c’est à moi que reviennent, tout au long de mon ministère,

la domination, les honneurs, la louange, la gloire et la richesse.

Amène… !

 

          L’apôtre Pierre, inspiré par le Saint-Esprit, nous a avertis en ces termes : « Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses et qui, reniant le Maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux. Par cupidité, ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses, eux que menace depuis longtemps la condamnation, et dont la ruine ne sommeille pas. » (2 Pierre 2.1-3) « Des sectes pernicieuses » ou « des factions de perdition », selon la traduction littérale du texte grec. Le mot employé ici a donné « hérésies » dans notre langue française. Le danger interne est bien là, charriant de faux enseignements, la débauche, la cupidité, la tromperie. La suite du chapitre 2 fait allusion à l’audace, l’arrogance, la corruption, l’adultère…

 

          Je suis convaincu que nous sommes encore loin d’avoir tout vu et tout entendu. Le pire est à venir dans les églises qui ont allègrement accueilli les apostats. Jean écrit : « Petits enfants, c’est la dernière heure, et comme vous avez appris qu’un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists ; par là nous connaissons que c’est la dernière heure. Ils sont sortis du milieu de nous... » (1 Jean 2.18-19) L’apôtre ajoute : « S’ils avaient été des nôtres, il seraient demeurés avec nous, mais cela est arrivé afin qu’il soit manifeste que tous ne sont pas des nôtres. » (v.19) Malheureusement aujourd’hui ces hommes ne sortent pas, pire encore, ils sont accueillis, désirés, applaudis.

 

Un peuple de fidèles en souffrance

 

          Des chrétiens fidèles me téléphonent. D’autres m’écrivent. Ces croyants éprouvent les mêmes souffrances. Ces fils et ces filles de Dieu demandent du pain, et personne ne leur en donne (Lamentations de Jérémie 4.4). Ils ont faim du pain de la maison du Père, et on leur sert les carouges du monde.

          On ne construit plus de simples lieux de rassemblements, mais des amphithéâtres, de véritables salles de concerts. De modestes estrades ont cédé la place à de vastes scènes, pour des shows « évangéliques » enfiévrés, à grand renfort de décibels et de jeux de lumière. Récemment, le fils d’un de mes amis pasteurs est sorti sourd (pendant quelques instants) d’un culte, tellement la musique était abrutissante. Il a changé d’église. Il a bien fait !

          Ici, pendant un quart d’heure, le pasteur fait l’éloge d’un acteur de cinéma anglais. Là, un autre puise ses illustrations « spirituelles » dans les films du petit écran. Ailleurs, le titre d’une d’étude « biblique » porte le nom d’une série télévisée. Lors d’une agape de fin d’année dans le lieu de culte, des croyants assistent à l’imitation des sketches de tel humoriste (homosexuel de surcroît) ; ailleurs encore, d’autres sont invités, lors d’un jeu, à reconnaître tel chanteur de rock (qui se vantait d’invoquer le diable !). Bien des jeunes dans les églises, ont une connaissance époustouflante des musiques, des acteurs, des génériques de séries diffusées à la télévision. De quoi nourrissent-ils donc leur âme ?

 

          Des croyants en souffrance pleurent. Et je pleure avec eux. Où sont ces soirées spirituelles de fin d’année où la présence de Dieu était la vraie richesse de l’église ? Des souvenirs d’enfance me reviennent en écrivant ces lignes. J’étais un tout jeune garçon. C’était un 31 décembre. Ce soir-là, M. Donald Gee prêchait sous une puissante onction de l’Esprit. Quelle réunion ! Lors d’un rassemblement de croyants, W.-H. Beuttler parla plusieurs jours sur la vie de Joseph. J’avais 10 ans. Je m’en souviens...C’était des hommes qui pouvaient marquer le cœur d’un enfant. Où sont ces réunions où Christ était le centre, et où l’Esprit souverain agissait puissamment dans les cœurs ? Récemment, une chrétienne m’écrivait : « Nous constatons que malheureusement certaines de nos églises dites chrétiennes ont pris un virage qui file vers le monde et ce, dans une espèce d'indifférence collective. Nous l'avons vu venir mais il semble que personne ne réagisse, du moins autour de moi. Je suis attristée et inquiète ; ce n'est plus l'église dans laquelle je me suis convertie, il y a bientôt 50 ans. D'ailleurs me serais-je convertie aujourd'hui, au milieu des réjouissances et du bruit ?Serais-je née de nouveau ? En aurais-je vu l'importance ? Aurais-je été délivrée de tout ce qui me condamnait ? Nous sommes, semble-t-il, arrivés, comme notre pauvre monde, à un point de non retour. Mais le Seigneur a, dans notre époque aussi, des serviteurs qui n'ont pas plié le genou devant les Baals ».

 

Comment triompher devant les vagues déferlantes de l’apostasie ?

 

          En premier lieu, je voudrais avertir les chrétiens qui veulent rester fidèles à Dieu. Si vous voulez vous soumettre à la Parole de Dieu et marcher dans la sainteté, vous devez vous attendre à être persécutés, non seulement par le monde, mais aussi par les chrétiens charnels et mondains. Préparez-vous à souffrir et à être persécutés pour la justice. L’Esprit nous a avertis : « Tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés. » ( 2 Timothée 3.12) Jésus a dit : « Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux. » (Matthieu 5.10)

          En second lieu, soyez persuadés de la nécessité d’un état de vigilance permanente. Se tenir sur ses gardes est indispensable pour tenir ferme dans ces temps de la fin. Il est impressionnant de voir combien Jésus a insisté sur la nécessité de la vigilance : « Prenez garde que personne ne vous séduise » ( Matthieu 24.4) ; « que celui qui lit fasse attention » (Matthieu 24.15) ; « veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra » (Matthieu 24.42) ; « veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure » (Matthieu 25.13). De telles exhortations sont rapportées par les évangélistes Marc et Luc. Se faisant l’écho de Christ, Paul disait : « Veillez donc, vous souvenant que, durant trois années, je n’ai cessé nuit et jour d’exhorter avec larmes chacun de vous. » (Actes 20.31)

          Pour être vigilant, il faut avoir l’œil en bon état. « L’œil est la lampe du corps », dit Jésus ; « si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé ; mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres ! » (Matthieu 6.22-23).

          « C’est pourquoi », écrivait Paul, « je ne cesse de rendre grâces pour vous, faisant mention de vous dans mes prières, afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne l’Esprit de sagesse et de révélation dans sa connaissance, et qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints, et quelle est envers nous qui croyons l’infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force. » (Éphésiens 1.15-19)

 

Paul BALLIERE

www.batissezvotrevie.fr

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Moreno josiane (lundi, 29 avril 2019 08:09)

    Merci beaucoup pour toutes ces mises en garde. Vous avons besoin c est vrai de nous tenir à notre poste veillant et priant. Que dieu vous bénisse.