LE SYMBOLISME DU CHIFFRE 6 DANS LA BIBLE

 

LE SYMBOLISME DU CHIFFRE 6 DANS LA BIBLE

 

          Sans nul doute, le chiffre 6 caractérise l’homme ; l’homme qui, par nature, n’atteint pas la perfection. Les textes de la Parole de Dieu sont très nombreux ; nous ne les mentionnerons pas tous dans cet article. Nous laissons le soin à nos lecteurs de faire eux-mêmes une exploration des Saintes Écritures à ce sujet.

 

          L’homme a été créé le sixième jour : « Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image...Dieu créa l’homme à son image...Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce fut le sixième jour » (Genèse 1.26-31).

 

          Selon la loi divine, l’homme devait travailler six jours : « Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. » (Exode 20.9 ; voyez aussi Exode 23.12 ; 31.15 ; 34.21 ; 35.2 ; Lévitique 23.3 ; Deutéronome 5.13 ; Luc 13.14)

 

          L’esclave hébreu servait six années : « Si tu achètes un esclave hébreu, il servira six années ; mais la septième, il sortira libre, sans rien payer. » (Exode 21.2 ; voyez également Deutéronome 15.12,18 ; Jérémie 34.14)

 

          La terre devait être ensemencée six années : « Pendant six années, tu ensemenceras la terre, et tu en recueilleras le produit. Mais la septième, tu lui donneras du relâche... » (Exode 23.10-11 ; voyez encore Lévitique 25.3)

 

          En Israël, les villes de refuge où pouvait s’enfuir le meurtrier involontaire étaient au nombre de six : « Parmi les villes que vous donnerez aux Lévites, il y aura six villes de refuge où pourra s’enfuir le meurtrier... » (Nombres 35.6 ; voir aussi Nombres 35.13 ; 35.15)

 

          Durant la fête de la Pâque, les Israélites mangeaient des pains sans levain pendant six jours : « Pendant six jours, tu mangeras des pains sans levain... » (Deutéronome 16.8)

 

          Le trône de Salomon avait six degrés : « Le roi fit un grand trône d’ivoire, et le couvrit d’or pur. Ce trône avait six degrés, et la partie supérieure en était arrondie par derrière...(1 Rois 10.18-19)

 

          Le chiffre 6 caractérise donc l’homme.

          L’homme, nous le savons, n’atteint jamais la perfection, loin s’en faut. C’est pourquoi un sentiment d’inachevé est toujours associé au chiffre 6.

 

          Ainsi, il ne suffit pas de faire le tour de Jéricho pendant six jours (Josué 6.1-3) ; il faut un jour de plus, pour que Dieu se glorifie (Josué 6.4).

          Les six vases de pierre à Cana ne pouvaient jamais contenir autre chose que l’eau pour les purifications rituelles. Seul le Sauveur saurait transformer ce qui parle de l’homme et ses exigences inutiles en quelque chose qui donne la joie (Jean 2.1-10).

 

          Et personne n’ignore que le nombre de la bête est également le chiffre de l’homme au sommet de sa méchanceté et de sa rébellion contre Dieu : 666 : « Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six. » (Apocalypse 13.18)

 

Paul BALLIERE

www.batissezvotrevie.fr

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Ange Patrick N'guessan Lolo (lundi, 01 juin 2020 17:39)

    Soyez richement béni pour ce travail.Je suis à l'écoute si vous voulez faire un travail sur la Côte-d'Ivoire.
    Mon mail : angepatricklolo@gmail.com