LES ANGES : LEUR NATURE, LEUR POSITION, LEUR NOMBRE ET LEUR DEMEURE

 

LES ANGES : LEUR NATURE, LEUR POSITION,

LEUR NOMBRE ET LEUR DEMEURE

 

1. Leur nature et leur position.

 

          1) Colossiens 1.16 : « Car en lui ont été crées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. »

 

          Les anges sont des êtres créés par (grec : dans) le Fils de Dieu et pour lui.

 

          2) 2 Pierre 2.11 : « Tandis que les anges, supérieurs en force et en puissance, ne portent pas contre elles de jugement injurieux devant le Seigneur. »

 

          Les anges sont supérieurs à l’homme en force et en puissance. Comparer Psaume 8.4, 5.

 

          3) 2 Thessaloniciens 1.7 : « Et de vous donner, à vous qui êtes affligés, du repos avec nous, lorsque le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance. »

 

          Les anges ont une grande puissance.

 

          Exemples : Actes 5.19 : Mais un ange du Seigneur, ayant ouvert pendant la nuit les portes de la prison, les fit sortir. »

          Actes 12.7 : « Et voici, un ange du Seigneur survint, et une lumière brilla dans la prison. L’ange réveilla Pierre en le frappant au côté, et en disant : Lève-toi promptement ! Les chaînes tombèrent de ses mains. »

          Actes 12.23 : « Au même instant, un ange du Seigneur le frappa, parce qu’il n’avait pas donné gloire à Dieu. Et il expira, rongé des vers. »

 

          4) Matthieu 22.30 : « Car, à la résurrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel. »

          Luc 20.36 : « Car ils ne pourront plus mourir, parce qu’ils seront semblables aux anges, et qu’ils seront fils de Dieu, étant fils de la résurrection. »

 

          Les anges ne se marient ni ne meurent.

 

          5) Marc 13.32 : « Pour ce qui est du jour ou de l’heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul. »

 

          Les anges ont une grande connaissance, mais ils ne sont pas omniscients. Comparer Éphésiens 3.10, 11 ; 1 Pierre 1.12.

 

          6) Apocalypse 22.8, 9 : « C’est moi, Jean, qui ai entendu et vu ces choses. Et quand j’eus entendu et vu, je tombai aux pieds de l’ange qui me les montrait pour l’adorer. Mais il me dit : Garde-toi de le faire ! Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères, les prophètes, et de ceux qui gardent les paroles de ce livre. Adore Dieu. »

 

          Les anges ne doivent pas être les objets de notre adoration.

 

          Nous avons ici une ligne de distinction, nettement tracée, entre Jésus et les anges.

 

          7) Jude 9 : « Or l’archange Michel, lorsqu’il contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit : Que le Seigneur te réprime ! »

          1 Thessaloniciens 4.16 : « Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. »

          1 Pierre 3.22 : « Depuis qu’il est allé au ciel, et que les anges, les autorités et les puissances, lui ont été soumis. »

 

          a) Il y a une hiérarchie parmi les anges. b) Tous les anges, quel que soit leur rang, sont soumis à Jésus-Christ.

 

          8) Hébreux 1.6 : « lorsqu’il introduit de nouveau dans le monde le premier-né, il dit : Que tous les anges de Dieu l’adorent ! »

 

          Tous les anges de Dieu ont reçu l’ordre d’adorer Jésus, le Fils de Dieu.

 

          9) Luc 9.26 : « Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles, le Fils de l’homme aura honte de lui, quand il viendra dans sa gloire, et dans celle du Père et des saints anges. »

 

          Les anges sont des êtres glorieux. Comparez :

          Matthieu 28.2, 3 : « Et voici, il y eut un grand tremblement de terre ; car un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre, et s’assit dessus. Son aspect était comme l’éclair, et son vêtement blanc comme la neige. »

          Apocalypse 10.1 : « Je vis un autre ange puissant, qui descendait du ciel, enveloppé d’une nuée ; au-dessus de sa tête était l’arc-en-ciel, et son visage était comme le soleil, et ses pieds comme des colonnes de feu. »

 

          10) 2 Pierre 2.4 : « Car, si Dieu n’a pas épargné les anges qui ont péché, mais s’il les a précipités dans les abîmes de ténèbres et les réserve pour le jugement... »

          Certains anges ont péché, et Dieu les a précipités en enfer et dans les abîmes de ténèbres où ils sont réservés pour le jugement.

 

          On a parfois supposé que ces anges étaient les tout premiers habitants de la terre, et que la terre devint « sans forme et vide » (Genèse 1.2), comme jugement sur leurs péchés, de même qu’après avoir été réorganisée pour être la demeure de l’homme, elle fut maudite à cause de la chute.

          Comparez Esaïe 34.10, 11, Version Ostervald : « Elle ne sera point éteinte ni nuit ni jour ; sa fumée montera à jamais ; elle sera désolée de génération en génération ; il n’y aura personne qui y passe à l’avenir. Et le cormoran et le butor la posséderont ; le hibou et le corbeau y habiteront et on étendra sur elle le cordeau de confusion et le niveau de désordre. »

 

          Nous lisons ici que la terre fut rendue désolée « à cause du péché, que le cordeau de confusion (en hébreu, le même mot qu’ « informe ») et le niveau de désordre (le même mot hébreu que « vide ») furent étendus sur elle. Voyez aussi : Jérémie 4.23-27 : « Je regarde la terre, et voici, elle est informe et vide ; les cieux, et leur lumière a disparu. Je regarde les montagnes, et voici, elles sont ébranlées ; et toutes les collines chancellent. Je regarde, et voici, il n’y a point d’homme ; et tous les oiseaux des cieux ont pris la fuite. Je regarde, et voici, le Carmel est un désert ; et toutes ses villes sont détruites, devant l’Éternel, devant son ardente colère. Car ainsi parle l’Éternel : Tout le pays sera dévasté ; mais je ne ferai pas une entière destruction. »

          Esaïe 45.18, Version Darby : « Car ainsi dit l’Éternel qui a créé les cieux, le Dieu qui a formé la terre et qui l’a faite, celui qui l’a établie, qui ne l’a pas créée pour être vide, qui l’a formée pour être habitée : Moi, je suis l’Éternel, et il n’y en a point d’autre. »

 

          Dans ce dernier verset, il nous est dit que Dieu n’a pas créé la terre « vide ». (Même mot hébreu que « sans forme » dans Genèse 1.2). Il semble évident que ce fut le péché de quelqu’un, avant la création, qui la rendit telle. Il faudrait donc traduire ainsi Genèse 1.2 : « Et la terre devint informe et vide » (ou « désolée » et « vide »). Le premier verset du chapitre décrirait alors la création ; le second, la désolation infligée à la terre par le péché de ses habitants « pré-Adamiques » ; la fin du verset 2 et les versets suivants, la réhabilitation de la terre devenant une demeure pour la nouvelle race humaine.

 

          11) 1 Corinthiens 6.3 : « Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges ? Et nous ne jugerions pas, à plus forte raison, les choses de cette vie ? »

 

          Les anges seront jugés par les croyants.

 

          Ceci ne peut se rapporter qu’aux anges qui tombèrent.

 

          12) Luc 2.9, 13 : « Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Ils furent saisis d’une grande frayeur...Et soudain, il se joignit à l’ange une multitude de l’armée céleste, louant Dieu... »

          Jean 20.12 : « Et elle vit deux anges vêtus de blanc, assis à la place où avait été couché le corps de Jésus, l’un à la tête, l’autre aux pieds. »

          Genèse 32.1-2 : « Jacob poursuivit son chemin et des anges de Dieu le rencontrèrent. En les voyant, Jacob dit : C’est le camp de Dieu ! Et il donna à ce lieu le nom de Mahanaïm. »

 

          Les anges ont parfois été vus par les hommes.

 

 

2. Le nombre des anges.

 

          Hébreux 12.22 : « Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges. »

 

          Il y a un nombre incalculable d’anges – littéralement, des myriades.

 

          Comparez 2 Rois 6.17 : « Élisée pria et dit : Éternel, ouvre ses yeux, pour qu’il voie. Et l’Éternel ouvrit les yeux du serviteur, qui vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu autour d’Élisée » ; et Matthieu 26.53 : « Penses-tu que je ne puisse pas invoquer mon Père, qui me donnerait à l’instant plus de douze légions d’anges ? »

 

 

3. La demeure des anges.

 

          Matthieu 22.30 : « Car, à la résurrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel. »

          Éphésiens 3.10 : « Afin que les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd’hui par l’Église, la sagesse infiniment variée de Dieu. »

          Jean 1.51 : « Et il lui dit : En vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme. »

          Luc 2.13, 15 : « Et soudain, il se joignit à l’ange une multitude de l’armée céleste, louant Dieu et disant...Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent... »

 

          La demeure actuelle des anges est le ciel.

 

R.A. TORREY

www.batissezvotrevie.fr

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0