DEUX FONDEMENTS SUR LESQUELS NOS PRIÈRES REÇOIVENT UNE RÉPONSE

 

DEUX FONDEMENTS SUR LESQUELS

NOS PRIÈRES REÇOIVENT UNE RÉPONSE

 

          Jésus dit : « Demandez et il vous sera donné ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. » (Matthieu 7.7-8)

          La promesse que donne ici le Seigneur Jésus en ce qui concerne la prière, est aussi pleine, aussi vaste, aussi profonde, et aussi précieuse que nous pouvons le désirer.

          Cette promesse concerne tous les enfants de Dieu, tous ceux qui se sont repentis de leurs péchés et qui ont placé leur foi dans le sacrifice expiatoire de Christ sur la croix.

 

 

Le premier fondement

 

          Le premier fondement sur lequel nos prières reçoivent une réponse, c’est la foi. Nous devrions, avec la simplicité d’un enfant, nous saisir de cette parole. Car la foi, c’est cela : nous saisir de la Parole de Dieu, et recevoir ce que Dieu dit comme étant la vérité, sans nous poser un flot de questions inutiles. Apprenons à nous reposer sur la Parole de Dieu.

          Beaucoup de chrétiens pensent que la foi consiste en des sensations particulièrement profondes. Ils attendent, pour croire, de ressentir telle ou telle chose ; les uns attendent des larmes, d’autres des frissons, et je ne sais quoi encore. Je n’invente rien ! Celui ou celle qui a la foi, la vraie, c’est celui ou celle qui, avec une simplicité enfantine, reçoit la Parole comme étant la vérité même de Dieu, demeure fondé sur cette parole, est pleinement satisfait par elle, et entièrement assuré que Dieu fera exactement ce qu’il a dit et promis. Jacques nous rappelle que nous devons prier avec foi, sans douter ; « car celui qui doute, dit-il, est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre. Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur. » (Jacques 1.6-7) Jésus a dit des choses simples : « Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez. » (Matthieu 21.22) Recevons donc ses promesses avec un cœur simple, sans nous torturer l’esprit par toutes sortes de raisonnements stériles.

 

 

Le second fondement

 

          Le second fondement sur lequel nos prières sont exaucées, consiste à nous reposer sur les mérites de Christ. Lorsque nous prions, rejetons toute attente d’exaucement basé tant soit peu sur nos propres mérites, nos œuvres, nos années de marche avec le Seigneur, ou notre dignité. Réclamons tout ce dont nous avons besoin en ne nous appuyant que sur la base des mérites et de la dignité de notre Seigneur Jésus-Christ. N’oublions jamais qu’il est le fondement sur lequel nos prières puissent recevoir une réponse. C’est ce que le Nouveau Testament nous rappelle, lorsqu’il nous enseigne à adresser nos prières à Dieu « au nom du Seigneur Jésus », c’est-à-dire au travers des perfections de sa personne divine, au travers de ses mérites, et au travers de son œuvre parfaite à la croix. Paul écrit aux Colossiens : « Faites tout au nom du Seigneur Jésus. » (3.17) La prière est évidemment incluse dans ce « tout ». Et Jésus lui-même a déclaré : « Ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. » (Jean 15.16) Il a également promis : « Tout ce que vous demanderez en mon  nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. » (Jean 14.13-14)

          Lorsque nous sommes venus au Seigneur avec nos péchés et avec notre vie misérable, il nous a reçus, pardonnés, sauvés, sur la base des mérites et des souffrances de son Fils bien-aimé. C’est sur cette même base qu’étant devenus enfants de Dieu, nous sommes admis dans la présence de notre Père céleste ; et c’est encore sur cette même base que nous pouvons venir à lui dans la prière. Attachons-nous donc, cramponnons-nous à notre seul Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, lorsque nous prions. Venons devant Dieu comme étant unis avec Jésus ressuscité, et comme cachés en lui. En quelque sorte, nous mettons Christ devant nous, nous cachant en lui pour venir demander à Dieu, sur la base des mérites et de la pleine suffisance du sacrifice de Christ, la réponse à nos demandes. Si nous nous approchons ainsi de Dieu dans la prière, il nous est alors tout à fait permis d’attendre une réponse de la part de Dieu. La Bible dit : « Jésus-Christ notre Seigneur, en qui nous avons, par la foi en lui, la liberté de nous approcher de Dieu avec confiance. » (Éphésiens 3.12) « Par lui, écrit encore l’apôtre Paul, nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit. » (Éphésiens 2.18) Le Saint-Esprit ne cesse, dans l’Écriture, de nous encourager, de nous fortifier, de nous assurer, de nous rassurer, en nous montrant l’excellence de la médiation de Jésus entre le Père et nous. La Bible dit : « Nous avons au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire de sa chair. » (Hébreux 10.19-20) Dites-moi, mes amis, lorsque vous priez, votre corps est dans votre chambre peut-être, ou dans votre bureau, dans la salle de réunion de votre église ou ailleurs, mais où est votre esprit ? Il devrait être dans le sanctuaire céleste ! Non parce que vous le méritez, mais parce que Christ l’a mérité pour vous, et qu’il vous entraîne dans son triomphe. Si le diable ne peut pas nous empêcher de prier, il déploiera ses efforts pour que nous priions le plus loin possible de Dieu – vous comprenez ce que je veux dire – par nos hésitations, notre ignorance de notre position réelle en Christ. La prière se trouve ainsi dépouillée de sa puissance. La Bible dit encore : « Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu. » (1 Pierre 3.18)

          Où trouver notre réconfort, notre assurance ? En ceci : Jésus est digne de tout recevoir de la main de Dieu, son Père. Dieu, en effet, est disposé à tout lui donner, pour nous, sur la base de son œuvre de médiation, en raison de la perfection de cette œuvre, et de sa sainteté absolue. Soyons pleinement persuadés de cette glorieuse vérité ! Ô, merci Seigneur pour la richesse de ta grâce !

 

Paul BALLIERE

www.batissezvotrevie.fr

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Jean-Paul (jeudi, 05 août 2021 14:00)

    Amen pour ce merveilleux message ==> "DEUX FONDEMENTS SUR LESQUELS NOS PRIERES REÇOIVENT UNE REPONSE"
    Si important et pratique!!
    Merci beaucoup pour le contenu et la qualité de votre message.