DIEU PARDONNE-T-IL AUX IMPUDIQUES ?

 

 

DIEU PARDONNE-T-IL AUX IMPUDIQUES ?

 

Il y a quelque temps, je m'adressais à 17 000 étudiants lors d'une conférence missionnaire à l'intention des jeunes. L'un des responsables est venu me voir pour me dire :

- Luis, il faut que tu parles à un jeune homme de 19 ans qui veut se suicider.

- D'accord, ai-je répondu, mais il serait préférable que deux d'entre vous m'accompagnent.

C'est ainsi que deux hommes m'ont accompagné et que nous nous sommes assis à côté de ce jeune garçon qui tenait un couteau à la main.

- Je vais me tuer, je vais me tuer... ne cessait-il de répéter.

- Il faut que tu te calmes... lui dis-je.

C'était un beau jeune homme qui était très doué pour la musique.

- Parlons un peu... lui suggérai-je.

C'est ainsi que nous avons commencé à parler et qu'il m'a raconté son histoire.

Il chantait dans la chorale de son église. Il avait un bon emploi après avoir fait des études universitaires.

- Pourquoi tiens-tu ce couteau ? lui ai je demandé.

- Parce que je ne suis plus digne de vivre.

- Que veux-tu dire par « je ne suis plus digne de vivre » ? lui ai-je demandé.

- J'ai donné ma vie à Christ quand j'avais 13 ou 14 ans, je ne me souviens plus exactement... a-t-il commencé. Ensuite il avait suivi le Seigneur pendant quelques années, mais pour finir, il s'était lié d'amitié avec un groupe d'adolescents qui n'étaient pas chrétiens.

- J'ai commencé à lire de la littérature pornographique, a reconnu le jeune homme... J'ai été initié à des pratiques immorales. Je me suis mis à vivre en concubinage avec des femmes de mauvaise vie. Je suis si souillé que je ne suis pas digne de continuer à vivre.

- Avant toutes choses, donne-moi ce couteau... me suis-je empressé de dire.

Il me l'a remis, et j'ai veillé à ce qu'on se débarrasse de l'arme blanche. Nous avons encore parlé un peu avec lui. Je lui dis : « Sais-tu que le Seigneur t'aime malgré ces graves péchés ? »

Il ne pouvait pas le croire : c'est pourquoi j'ai ouvert la Bible et lui ai lu les paroles de l'apôtre Jean quand il dit : « Le sang de Jésus son Fils nous lave de tout péché » (1 Jean 1.7). Ensuite je lui ai expliqué comment il pouvait tout recommencer. Il devait s'humilier devant Dieu, se repentir et remettre tout son passé au Seigneur. Je lui ai expliqué comment j'avais vaincu la tentation et commencé à mener une vie de victoire avec Christ. Après avoir écouté quelques autres conseils, le jeune homme s'est mis à sourire. Nous avons prié ensemble et il a demandé pardon au Seigneur. Dès la fin de notre prière, le jeune garçon avait radicalement changé. Il avait oublié toutes ses pensées suicidaires. Il m'a fait l'accolade et s'en est ailé.

Environ trois jours après la fin de la conférence, le jeune homme m'a envoyé une petite note, dont voici le contenu : « Luis, il m'a été impossible d'arriver jusqu'à vous au milieu de ces 17 000 étudiants, mais je veux vous dire que je suis libre. Je suis libéré ! »

Une jeune fille de seize ans s'est approchée de la tribune avant le début d'une de ces grandes conventions dans une ville sud-américaine. Elle a demandé à nous parler et a éclaté en sanglots.

- Il y a deux ans... confessa-t-elle, alors que je ne connaissais pas encore les enseignements bibliques, j'ai commis un adultère. Je ne savais pas, je ne comprenais pas, je n'avais jamais entendu dire que c'était si grave et si mal de pécher ainsi contre Dieu et contre soi-même. Maintenant que j'ai écouté les messages de ces réunions, je reconnais mon péché et je veux que Dieu me pardonne. Y a-t-il une espérance pour moi, Monsieur Palau ? Puis-je espérer que mon passé pourra être pardonné afin que je jouisse d'un avenir heureux et d'un bon mariage, malgré tout le péché commis depuis mon adolescence ?

 

La réponse est oui. Alors, le premier pas que j'ai indiqué à la jeune fille a été d'accepter Christ dans son cœur. Sans cela, toutes les autres solutions ont le même effet qu'un comprimé d'aspirine face au cancer : ça ne sert strictement à rien !

 

Le pardon et l'espérance sont à votre disposition ! C'est pour cela que Jésus-Christ est mort. C'est la raison pour laquelle il est passé par la croix du Calvaire. Les affirmations de la Bible ne laissent pas de place au doute : « Et je ne me souviendrai plus de ses péchés ni de ses iniquités » (Hébreux 10.17).

 

Oui, en Jésus-Christ, il y a la purification de nos fautes, le pardon et une vie nouvelle pour quiconque se repent sincèrement et se convertit. La Bible dit que Jésus-Christ est mort sur la croix pour pouvoir pardonner nos péchés, et nous sommes tous pécheurs (Romains 3.23). Que ce soit en actes ou en pensées, nous avons tous offensé Dieu d'une manière ou d'une autre, non seulement par des péchés sexuels, mais aussi par les mensonges, la tromperie, la désobéissance, l'envie, l'orgueil, la déloyauté.

 

Luis PALAU

www.batissezvotrevie.fr

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0