LA PERSONNALITE DU SAINT-ESPRIT

 

LA PERSONNALITÉ DU SAINT-ESPRIT

 

Introduction

 

          Il est de la plus haute importance de savoir positivement si le Saint-Esprit est une personne divine, digne de recevoir notre foi et notre amour, ou simplement une influence émanant de Dieu, ou une puissance que Dieu nous communique. Si le Saint-Esprit est une personne divine, et que nous ne le sachions pas, nous dérobons à un Être divin la foi et l’amour que nous lui devons.

 

          Il est de la plus haute importance pratique que nous soyons au clair sur cette question : le Saint-Esprit est-il une puissance que nous, dans notre faiblesse et notre ignorance, puissions parvenir à saisir et utiliser, ou bien est-il un Être personnel, infiniment sage, infiniment saint, infiniment tendre, qui doit s’emparer de nous et nous employer ? La première conception est païenne, l’autre, chrétienne. Celle-ci conduit à l’humiliation, à l’effacement du « moi », au renoncement ; l’autre, mène à l’exaltation de soi-même.

 

          Il est de la plus haute importance expérimentale que nous connaissions le Saint-Esprit comme une personne. Un grand nombre de croyants peuvent rendre témoignage à la bénédiction qui est descendue dans leur vie, lorsqu’ils en sont venus à connaître le Saint-Esprit, non pas simplement comme une influence bienfaisante (émanant, sans aucun doute, de Dieu) mais comme un ami toujours tendre, une ressource toujours présente.

 

1) L’emploi des pronoms personnels

 

          Jean 15.26 : « Quand sera venu le Consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité qui vient du Père, il rendra témoignage de moi. »

          Jean 16.7, 8, 13, 14 : « Cependant, je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le Consolateur ne viendra pas vers vous ; mais si je m’en vais, je vous l’enverrai. Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice et le jugement. Quand le Consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité, car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera. »

 

          Le Saint-Esprit est désigné très fréquemment par divers pronoms qui impliquent clairement la personnalité.

 

          L’usage de ces pronoms est d’autant plus remarquable que dans le Grec, le mot pour « Esprit » est un substantif neutre, et d’après l’usage grec, les pronoms qui s’y rapportent devraient être neutres. Or, dans de nombreux passages, un pronom masculin est employé, faisant ainsi ressortir, d’une manière frappante, l’idée biblique que la personnalité du Saint-Esprit l’emporte sur la construction grammaticale. Il y a, sans doute, des cas où l’usage grammatical habituel est observé avec un pronom neutre. (Romains 8.16, 26). Mais nous avons de nombreux passages, où cette construction est mise de côté et le pronom personnel masculin est employé en rapport avec le substantif neutre.

 

2) Traits personnels et caractéristiques attribués au Saint-Esprit

 

          1) 1 Corinthiens 2.10-11 : « Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. »

 

                    Le Saint-Esprit possède la connaissance.

 

          2) 1 Corinthiens 12.11 : « Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut. »

 

                    Le Saint-Esprit possède la volonté.

 

          3) Romains 8.27 : « Celui qui sonde les cœurs connaît quelle est la pensée de l’Esprit, parce que c’est selon Dieu qu’il intercède en faveur des saints. »

 

                    Le Saint-Esprit possède une mentalité. Le mot traduit ici par pensée implique l’idée de sentiment, d’intention. Comparez Romains 8.7 : « Car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu et qu’elle ne le peut même pas » et Romains 8.7 (version Darby) : « La pensée de la chair est inimitié contre Dieu, car elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, car aussi elle ne le peut pas. »

 

          4) Romains 15.30 : « Je vous exhorte, frères, par notre Seigneur Jésus-Christ et par l’amour de l’Esprit, à combattre avec moi, en adressant à Dieu des prières en ma faveur. »

 

                    Le Saint-Esprit possède l’amour.

 

          5) Néhémie 9.20 : « Tu leur donnas ton bon Esprit pour les rendre sages ; tu ne refusas point ta manne à leur bouche et tu leur fournis de l’eau pour leur soif. »

 

                    Le Saint-Esprit possède l’intelligence et la bonté.

                    Remarquez que ce passage est tiré de l’Ancien Testament où la vérité de la personnalité du Saint-Esprit n’est pas aussi développée que dans le Nouveau.

 

          6) Éphésiens 4.30 : « N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. »

 

                    Le Saint-Esprit peut être attristé. Le Saint-Esprit pense, sent, fait des plans, il connaît, veut, aime, et s’attriste.

 

                    De nombreux traits caractéristiques que seule une personne peut posséder, son,t attribués au Saint-Esprit.

 

3) Actes personnels attribués au Saint-Esprit

 

          1) 1 Corinthiens 2.10 : « Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. »

 

                    Le Saint-Esprit sonde les profondeurs de Dieu.

 

          2) Apocalypse 2.7 : « Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises : A celui qui vaincra, je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. »

 

                    Le Saint-Esprit parle.

 

          3) Galates 4.6 : « Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie : Abba, Père ! »

                    Le Saint-Esprit soupire.

 

          4) Romains 8.26 : « De même aussi, l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il nous convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables. »

 

                    Le Saint-Esprit intercède.

 

          5) Jean 15.26 : « Quand sera venu le Consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité qui vient du Père, il rendra témoignage de moi. »

 

                    Le Saint-Esprit rend témoignage.

 

          6) Jean 14.26 : « Mais le Consolateur, l’Esprit-Saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. »

          Comparez Jean 16.12-14 : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le Consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité, car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera. »

          Néhémie 9.20 : « Tu leur donnas ton bon Esprit pour les rendre sages ; tu ne refusas point ta manne à leur bouche et tu leur fournis de l’eau pour leur soif. »

 

                    Le Saint-Esprit enseigne toute la vérité.

 

          7) Romains 8.14 : « Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. »

 

                    Le Saint-Esprit dirige les hommes en ce qu’ils doivent faire.

 

          8) Actes 16.6-7 : « Ayant été empêchés par le Saint-Esprit d’annoncer la Parole dans l’Asie, ils traversèrent la Phrygie et le pays de Galatie. Arrivés près de la Mysie, ils se disposaient à entrer en Bithynie ; mais l’Esprit de Jésus ne le leur permit pas. »

 

                    Le Saint-Esprit commande aux hommes.

 

          9) Actes 13.2 : « Pendant qu’ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu’ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit : Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l’œuvre à laquelle je les ai appelés. »

          Actes 20.28 : « Prenez donc garde à vous-mêmes et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l’Église du Seigneur qu’il s’est acquise par son propre sang. »

 

                    Le Saint-Esprit appelle les hommes au travail et leur indique leur ministère.

 

          10) Jean 15.26 : « Quand sera venu le Consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité qui vient du Père, il rendra témoignage de moi. »

 

                    Le Saint-Esprit accomplit la mission pour laquelle il a été envoyé.

 

                    Bien des actes que seule une personne peut accomplir sont attribués au Saint-Esprit.

 

4) Fonction personnelle

 

          Jean 14.16-17 : « Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous et il sera en vous. »

 

                    C’est la fonction du Saint-Esprit d’être « un autre Consolateur » (ou paraclète) à la place du Sauveur absent. Jésus-Christ aurait-il employé un tel langage en parlant d’une influence ou d’une puissance impersonnelle ? (Jean 16.7).

 

                    Le Saint-Esprit doit remplir une fonction que seule une personne pourrait accomplir.

 

5) Manière personnelle dont le Saint-Esprit peut être traité.

 

          1) Esaïe 63.10 : « Mais ils ont été rebelles, ils ont attristé son Esprit-Saint et il est devenu leur ennemi, il a combattu contre eux. »

 

                    On peut se rebeller contre le Saint-Esprit et l’attrister. Comparez Éphésiens 4.30.

 

          2) Hébreux 10.29 : « De quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ? »

 

                    On peut outrager le Saint-Esprit (grec : l’insulter).

 

          3) Actes 5.3 : « Pierre lui dit : Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur, au point que tu mentes au Saint-Esprit et que tu aies retenu une partie du prix du champ ? »

 

                    On peut mentir au Saint-Esprit.

 

          4) Matthieu 12.31-32 : « C’est pourquoi je vous dis : tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera point pardonné. Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle, ni dans le siècle à venir. »

 

                    On peut blasphémer contre le Saint-Esprit.

 

                    Il est possible de traiter le Saint-Esprit d’une manière qui ne peut s’appliquer qu’à une personne.

 

                    Le Saint-Esprit est une personne.

 

                    Théoriquement, il se peut que nous croyions ceci. Mais dans notre pensée intime à son égard, et dans notre attitude pratique vis-à-vis de lui, le traitons-nous comme une personne ? Le considérons-nous comme quelqu’un d’aussi réel que Jésus-Christ, aussi tendre, aussi sage, aussi fort et digne de notre amour et de notre entier abandon que lui ? Il est venu pour être vis-à-vis des disciples et de nous-mêmes, ce que Christ avait été durant les jours de sa présence personnelle au milieu d’eux (Jean 14.16-17). Connaissons-nous « la communion » ou « l’association du Saint-Esprit » ? (2 Corinthiens 13.13).

 

R.A. TORREY

www.batissezvotrevie.fr

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Francis (vendredi, 05 avril 2019 20:18)

    Merci pasteur pour ce message qui m'a beaucoup parlé et touché ; et quej'oserai qualifier de bénissant. La description a résonné dans mon coeur. MERCI, MERCI. Que notre Dieu, son Fils Jésus, et le Saint Esprit soient loués. C'est de l'Amour qu'Il nous donne. O Dieu Merci pour tes grâces et bénis tous tes ministres de la Parole.

  • #2

    Evangile (vendredi, 12 juillet 2019 15:14)

    Gloire à Dieu