Tchad…

 

          Ouverture d'une formation pour les enseignants en alphabétisation...

          Du 5 au 9 février, une nouvelle formation de formateurs en alphabétisation a été réalisée par Hélène Freyd, épouse de notre missionnaire. Ceux qui ont bénéficié de cette formation en 2017 ont commencé à alphabétiser des petits groupes de chrétiens dans leurs églises respectives.

          Prions pour que par ce travail d’alphabétisation, un plus grand nombre de frères et sœurs tchadiens puissent lire la Parole de Dieu et s’enraciner davantage dans leur foi.

 

Congo…

 

          Rentrée de l'Institut Pastoral IMADAC : deux enseignants absents... L’Institut Pastoral IMADAC accueille trente et un élèves depuis la rentrée de septembre. Durant cette première session, trois enseignants dont notre missionnaire Serge Renault se sont partagé la formation des étudiants. Les deux autres enseignants étant indisponibles pour la deuxième session, notre missionnaire est seul à dispenser l’ensemble des cours lors de la seconde quinzaine de février.

          Prions pour que notre missionnaire Serge Renault soit encouragé et fortifié pour assurer chaque jour tous les cours aux étudiants en l’absence de ses collègues.

 

(Source : Action Missionnaire des Assemblées de Dieu de France)

 


 

Sénégal…

 

          Nouvelles avancées dans le travail de traduction de la Bible en Wolof...

          Ces derniers mois, notre missionnaire sur place est allée à la rencontre des responsables d’églises des quatre plus grandes villes du pays. Elle utilise ce nouveau réseau de contacts pour démarrer des échantillons de traduction biblique sous divers formats (écrits et audiovisuels).

          Prions que le Seigneur aide notre missionnaire dans ce travail de recherche linguistique. Que du discernement puisse être donné dans les choix d’échantillons de traduction.

 

(Source : Action Missionnaire des Assemblées de Dieu de France)

 

Maghreb…

 

          Notre missionnaire expulsé du territoire !

          Fin 2017, notre missionnaire en poste au Maghreb s’est vu refuser le maintien de sa présence sur le territoire. Lui et son épouse sont maintenant en sécurité mais l’oeuvre missionnaire en place et en particulier une école qui accueillait des enfants trisomiques va devoir fermer.

          Redoublons dans la prière pour la sécurité de nos envoyés et de leurs familles. Que malgré des environnements à risque dans ces pays, le travail missionnaire puisse se poursuivre.

 

(Source : Action Missionnaire des Assemblées de Dieu de France)

 


 

Le pasteur Andrew Brunson…

 

          Il est encore à ce jour incarcéré en Turquie depuis son arrestation à Izmir en 2016.

          Il est aujourd’hui menacé d’une peine de quatre fois la prison à vie à cause de nouvelles accusations. Ce pasteur et son épouse travaillaient pour le Seigneur en Turquie depuis 23 ans avant d’être arrêtés le 7 octobre 2016 lors du renouvellement de leur visa de séjour. Ils sont accusés de constituer une menace pour la sécurité nationale. Son épouse a été relâchée mais le pasteur Brunson est resté emprisonné.

          Il est accusé d’avoir fourni des informations politiques et militaires confidentielles dans un but d’espionnage afin de renverser le Parlement et le gouvernement et de déstabiliser l’ordre constitutionnel de l’État.

          Il nie bien sûr toutes ces accusations. La seule proposition qui a été faite est un échange avec un religieux musulman qui vit aux États-Unis et qui est accusé d’être derrière le coup d’État militaire du 15 juillet 2016.

          Pensez à ce frère dans la prière, pensez à son épouse, aux siens, qui vivent cette situation si difficile, à un peu plus de trois heures de vol de chez nous !

 

(Source : Action Évangélique de Pentecôte)

 


 

Ouragan Irma…

 

          Ce terrible ouragan a d’abord touché les Caraïbes, puis la Floride.

          Les différentes chaînes de télévision ont relayé ces images apocalyptiques marquant nos esprits.

          Deux frères étaient en mission pour l’AEP à Cuba pendant le passage de cet ouragan. L’un deux racontait son ressenti alors que l’œil de l’ouragan est passé à 15o kilomètres de l’île, des vents terribles, un bruit impressionnant et puis la vision des dégâts, l’attente pour le retour à cause de la fermeture de l’aéroport.

          Beaucoup de chrétiens ont été touchés à Cuba, des églises sont détruites.

          Dès l’annonce de l’ouragan, une aide d’urgence a été envoyée aux pasteurs de Saint-Martin. Grâce à votre générosité, l’AEP a collecté environ 70.000 euros. Cette somme a été répartie en fonction des différents besoins dans les Caraïbes.

 

          Que Dieu bénisse nos frères et sœurs qui ont connu ces temps difficiles et les aide maintenant à tout reconstruire.

 

(Source Action Évangélique de Pentecôte)

www.batissezvotrevie.fr

 


 

Inondations au Sri Lanka

 

          Les pluies de la mousson ont été dévastatrices, particulièrement dans une région du Sri Lanka.

          La population vivant dans ces endroits a beaucoup souffert. L ‘Action Évangélique de Pentecôte entretient des liens privilégiés avec des pasteurs locaux car nous nous y sommes rendus lors d’une de nos missions.

          Face à la détresse et au courage déployé par les pasteurs Sri lankais pour venir en aide à cette population, l’AEP a envoyé 10.000 euros pour leur permettre d’acheter des biens de première nécessité et ainsi, témoigner de l’Évangile dans un pays bouddhiste où les chrétiens sont persécutés.

          Le pasteur Eraj De Mel, responsable sur ce secteur, a particulièrement remercié l’AEP pour son aide...

          Que le Seigneur bénisse le travail accompli sur cette île situé au sud de l’Inde.

 

(Source : Action Évangélique de Pentecôte)

 


 

La Syrie…

 

          C’est un pays aux multiples frontières, Turquie, Irak, Jordanie, Israël, Liban. Comme vous le savez, ce pays est ravagé par la guerre depuis plusieurs années et les civiles y ont payé un lourd tribut avec des dizaines de milliers de morts.

          Le nom de certaines villes a résonné tant de fois dans l’actualité :

          Homs, 1.000.000 d’habitants en 2012, aujourd’hui détruite ;

          Raqqa, 220.000 habitants en 2012, aujourd’hui détruite ;

          Alep, 2132.000 habitants en 2012, aujourd’hui détruite.

          La région de Damas a été en partie épargnée.

 

          Au milieu de cette tourmente, sur Damas, un pasteur courageux annonce sans relâche l’Évangile. Il accomplit auprès des enfants, des jeunes, des femmes, des personnes âgées, des blessés, un service remarquable.

          Il nous transmet régulièrement des nouvelles […]

 

          Le pasteur Samir Yacco était directeur d’école depuis 23 ans quand il a reçu l’appel pour le service de Dieu. Il collabore avec le ministère de l’enseignement en faveur des écoles privées et publiques en distribuant annuellement 120.000 Bibles.

          L’évangélisation est essentiellement basée sur le témoignage des chrétiens auprès de leurs voisins.

          Son église se situe dans un quartier de Damas à majorité chrétienne et a été fondée en 1979.

          Il en est le pasteur depuis 1984 et environ 200 personnes assistent au culte dont une centaine de baptisés.

          L’Église est propriétaire de deux bâtiments de plusieurs étages, ce qui permet une activité sociale auprès de la population.

 

(Source : Action Évangélique de Pentecôte)

 


 

La lèpre, fléau d’hier et d’aujourd’hui...

 

          Maladie-mystère, discrète, secrète…Une maladie millénaire. L’origine de la lèpre se perd dans la nuit des temps. Elle apparaît en Europe dès les premiers siècles de l’ère chrétienne. Tout le bassin méditerranéen est contaminé. Elle disparaît progressivement de France et d’Europe, au cours du XVIIIe siècle. Quelques foyers persistent en Europe et en Amérique du Nord (Louisiane).

 

          Mais en Amérique du Sud, en Afrique, en Asie, ses victimes se comptent encore par centaines de milliers : une quinzaine de pays comptent encore plus d’un malade de la lèpre pour dix mille habitants, au premier rang desquels, l’Inde, le Brésil, Madagascar, le Myanmar, le Nigéria…

 

          Selon les données récentes de l’Organisation Mondiale de la Santé, il y avait, en 2015, 175.000 malades enregistrés dans le monde, mais plus de 200.000 nouveaux cas dépistés chaque année, soit un toutes les cinq minutes.

 

          La lèpre, ou maladie de Hansen, est une maladie infectieuse chronique causée par le bacille Mycobacterium leprae. Elle touche essentiellement la peau, les muqueuses et le système nerveux périphérique. Elle se transmet par les voies respiratoires, touchant indifféremment les hommes, les femmes et les enfants ; elle n’est pas héréditaire. Elle peut entraîner paralysies et infirmités sévères si elle n’est pas dépistée et traitée à temps. Maladie insidieuse à très lente incubation, les premiers signes de la lèpre peuvent apparaître des années après l’infection par la mycobactérie. D’où la persistance de sa transmission. Le premier symptôme visible est une tache sur la peau, insensible à cet endroit précis.

 

un traitement contre la lèpre, long mais efficace

 

          Mise au point en 1981 avec le concours de la Commission médicale et scientifique Follereau, une polychimiothérapie (PCT) composée de trois antibiotiques tue le bacille et guérit la personne qui souffre de la lèpre en six ou douze mois selon la forme de sa lèpre (paucibacillaire ou multibacillaire). Gratuit pour les malades, le traitement coupe la chaîne de transmission, mais doit être administré dès l’apparition des premiers signes de la maladie pour éviter les mutilations. La PCT guérit le malade, mais ne répare pas les invalidités constituées. Avec un taux de rechutes de 1,5 %, elle est toujours le moyen le plus sûr et le plus efficace de tuer le bacille.

 

La lèpre : symptôme de la pauvreté

 

          Maladie tropicale négligée, symbole de l’exclusion, liée au destin de l’homme depuis la nuit des temps, la lèpre résiste encore dans les régions défavorisées où sévissent avec elle l’ignorance et la pauvreté. Deux autres fléaux stigmatisants socialement...

 


 

L’ONU cible de plus en plus partialement Israël…

 

          Dans un accord sans précédent dans l’histoire de l’ONU, l’organisation internationale a budgété 1,3 milliard de dollars pour aider l’Autorité Palestinienne dans sa campagne contre Israël. Le document esquisse dans les grandes lignes la manière dont l’ONU conseillera l’Autorité Palestinienne dans son utilisation des instances internationales pour tenir Israël responsable de violations contre le droit international.

          Il déclare par ailleurs que l’argent ainsi attribué doit être utilisé pour soutenir « le cheminement de la Palestine vers l’indépendance ». L’accord, signé par 16 agences de l’ONU, entre en vigueur le 1er janvier 2018, et la somme de 1,3 milliard est prévue pour la période 2018-2022.

 

(Source : jns.org)

« Les Documents Expériences »

 

Des chrétiens de Syrie abandonnés à leur sort…

 

          Au début du 20° siècle, les chrétiens constituaient 32 % de la population syrienne. En 1980, cette proportion était tombée à 16,5 % et avant la guerre actuelle, on estimait qu’ils représentaient entre 8 et 10 % des Syriens, soit environ 1,8 à 2 millions de chrétiens.

          Au moins 10 % des réfugiés syriens sont chrétiens, et leur situation est particulièrement difficile puisqu’ils sont persécutés, non seulement par « Daech », mais par toutes les factions islamistes. Or, cette persécution continue dans les camps de réfugiés. Malgré leur souffrance, les pays occidentaux ne se préoccupent pas de leur sort : seulement 1,5 % des réfugiés syriens accueillis en 2016 étaient chrétiens.

 

« Les Documents Expériences »

 


 

Halloween et les adorateurs de Satan…

 

          « Je suis heureux que des parents chrétiens laissent leurs enfants adorer le diable au moins une nuit dans l’année... »

          L’auteur de cette déclaration ne plaisantait pas : il s’agit D’Anton Lavey, sataniste connu et fondateur de « l’Église de Satan ».

          Il évoquait la fête d’Halloween, résurgence de la terrible fête païenne de Samain dans le monde celte.

          John Ramirez, ancien sataniste converti à Jésus-Christ, avertit pour sa part les chrétiens contre la banalisation de cette fête, et la minimisation de son impact spirituel. Adorateur du diable, il avait choisi de sa marier la nuit du 31 octobre 1987, connaissant parfaitement – a-t-il expliqué - « les implications et les puissances des ténèbres que recèle cette nuit-là... » aussi importante dans les milieux de la sorcellerie que Pâques l’est pour les églises…

 

(Source : Info chrétienne)

« Les Documents Expériences »)

 

Regain de la foi en Grande Bretagne…

 

          Les commanditaires du sondage étaient si étonnés qu’ils ont révisé trois fois toutes les données pensant y trouver une erreur...Mais leurs chiffres étaient exacts : 21 % des jeunes Britanniques de 12 à 19 ans se disent « disciples actifs de Jésus ». 13 % vont régulièrement à l’église, à comparer avec 5,5 % en 2006. Les principales origines de leur foi sont : avoir grandi dans une famille chrétienne (45%), la lecture de la Bible (20%), avoir été dans une école chrétienne (17%) et avoir fait une expérience spirituelle (14%). Le responsable du travail parmi les jeunes de l’Église Anglicane a commenté ce sondage : « Les activités que nous avons considérées comme les plus démodées sont les plus efficaces ! Je suis ébranlé ! »

 

(Source : BBC)

« Les Documents Expériences »

 


 

Le Hamas détruit un site archéologique majeur…

 

          La destruction par le Hamas du site de Tel Es-Sakan, dans l’extrême sud de la bande de Gaza, a suscité, en vain, une vague de protestations au sein du monde archéologique et jusque dans les rangs de l’Autorité palestinienne.

          Fouillés par les archéologues palestinien Mouin Sadeq et français Pierre de Miroschedji, les vestiges de cette cité cananéenne datant de l’Âge de bronze – évaluée à 4.500 ans av.J.C. – avaient une valeur historique inestimable du fait de leur rareté.

          Principale ville cananéenne de cette contrée, l’édification de son enceinte fortifiée avait précédé de mille ans celle des pyramides d’Égypte.

          Bien qu’officiellement protégé, le site a été presque totalement arasé par les bulldozers du Hamas, tout comme celui du port d’Anthedon, vieux de 3.000 ans, et plusieurs dizaines d’autres sites archéologiques : palais, temples, monastères, églises...et même mosquées anciennes.

 

Au Salvador, les évangéliques demandent

les mêmes droits que les catholiques…

 

          Au Salvador, des représentants de l’Église évangélique ont lancé une initiative visant à obtenir pour leur Église des droits identiques à ceux dont bénéficie l’Église catholique, majoritaire dans ce pays d’Amérique latine.

          S’inspirant de l’action des évangéliques pentecôtistes du Chili, qui ont obtenu en 2000 une modification de la Constitution chrétienne, se voyant octroyer les mêmes prérogatives que les catholiques, ces églises salvadoriennes demandent un changement de la constitution lors de la prochaine législature, qui s’ouvre en 2018. Elles sont soutenues dans cette démarche par l’actuel président de l’Assemblée Guillermos Gallegos.

          Ce mouvement de réclamation se propage en Amérique Latine où les chrétiens évangéliques sont toujours plus nombreux, représentant désormais 15 à 20 % de la population, et jusqu’à 25 à 30 % au Brésil et au Guatemala…

 

(Source : La Croix / Avertir Aol.)

« Les Documents Expériences »

 

Le Népal interdit l’évangélisation…

 

          Le président du Népal, Bidhya Devi Bhandari, a signé le 16 octobre une loi qui fait de l’évangélisation et de la conversion religieuse un délit punissable de 5 ans d’emprisonnement.

          L’abrogation officielle de la monarchie hindouiste en 2008 et la mise en place d’un gouvernement laïc avaient permis l’émergence d’une certaine liberté religieuse, aujourd’hui à nouveau gravement mise à mal, notamment pour le million de chrétiens que compte ce pays.

          Le christianisme est très minoritaire au Népal (3,8 % de la population) mais y connaît l’une des croissances les plus fortes au monde, les Népalais de la caste méprisée des Dalits (Intouchables) se convertissant en masse, selon la World Christian Database.

 

(Source : Christian Headlines)

« Les Documents Expériences »

 


 

Israël connaît l’une de ses plus graves

sécheresses depuis cent ans…

 

          La Mer de Galilée est en passe d’atteindre son niveau le plus bas jamais enregistré, en raison de l’une des pires sécheresses que le pays ait connues depuis au moins un siècle, ont officiellement annoncé début octobre (2017) les autorités israéliennes.

          Le déficit en eau pour cette année 2017 atteint sur le pays les 2,5 milliards de mètres cuves par rapport à une année moyenne, soit l’équivalent du contenu d’un million de piscines olympiques.

          Si le Nord d’Israël ne reçoit pas cet hiver au moins 85 % des pluies saisonnières moyennes, le pays doit s’attendre au tarissement de ses sources et cours d’eau majeurs, estiment les spécialistes, ce qui n’est jamais arrivé « de mémoire de météorologue ». En 2016, le nord du pays n’a reçu que 10 % des pluies habituelles...Une situation si grave que des experts étudient l’apport dans le lac d’eau de mer en provenance des usines de désalinisation !

 

(Source : The Times of Israel)

« Les Documents Expériences »

 

Un haut dignitaire palestinien fait un don à un

hôpital israélien…

 

          L’hôpital Rambam de Haïfa, le plus grand complexe hospitalier du nord d’Israël, a annoncé avoir récemment reçu en don plusieurs dizaines de milliers de shekels (monnaie nationale israélienne) de la part d’un haut dignitaire de l’Autorité palestinienne.

          Ce dernier, qui a voulu garder l’anonymat, a déclaré faire ce don « pour construire la paix par la médecine », au bénéfice des enfants palestiniens, israéliens, syriens […] hospitalisés à Rambam, où il a lui-même été accueilli pour un traitement contre le cancer, qui lui a sauvé la vie, et où il a été témoin de la coexistence pacifique entre Juifs et Arabes de toutes traditions et religions.

 

(Source : The Times of Israel)

« Les Documents Expériences »

 

Iran : de plus en plus de conversions et

de baptêmes « clandestins »…

 

          « J’ai attendu ce moment pendant 9 ans ! » confiait récemment un chrétien iranien qui venait d’être baptisé au cours d’un voyage effectué à l’étranger dans ce but, avec une vingtaine d’autres adultes de tous âges…

          « Nous prions depuis des années pour que des Iraniens croient en Jésus et soient baptisés. Maintenant ce rêve devient réalité » ajoutait un jeune converti dont le frère a été tué pour sa foi en 1994.

          Bien que l’Iran soit l’un des pays les plus dangereux au monde pour les chrétiens, les témoignages de musulmans se tournant vers Jésus-Christ – notamment à la suite de songes – s’y multiplient, et la foi chrétienne ne cesse de progresser, par des phases d’expansion périodiques, font remarquer les observateurs.

 

(Source : Christian Headlines)

« Les Documents Expériences »

 


 

« Obéissez ou partez ! » dit le pape François à des prêtres…

 

          Le pape François a personnellement adressé une sévère réprimande à un groupe de prêtres du Nigéria, leur donnant ce choix : « Obéissez ou partez ! » Ces prêtres étaient venus à Rome pour expliquer leur refus d’accepter l’évêque nommé par le pape Benoît XVI. Ils ont eu 30 jours pour se repentir et « manifester clairement l’obéissance totale au pape »…

          Placé devant ce choix, 69 prêtres des îles Flores en Indonésie ont choisi de partir. Depuis plusieurs années, ils demandaient le départ de leur évêque, accusé de détourner l’argent du diocèse pour usage personnel. Devant le refus du Vatican d’examiner leurs griefs, 69 des 167 prêtres du diocèse ont choisi de démissionner.

 

(Source : Christian Today et Catholic Herald)

« Les Documents Expériences »

 

Une nouvelle mode : se marier avec soi-même !

 

          La sologamie connaît un engouement rapide et croissant dans les pays occidentaux, où le mariage n’a cessé de décroître depuis une quarantaine d’années.

          Après le retour de la polygamie, le « mariage gay », les concubinages à deux ou plus, et même l’union avec un animal de compagnie, c’est donc désormais la sologamie qui témoigne de la folie de notre époque et de ses errements sans limite.

          Les « soligames » organisent une cérémonie durant laquelle la personne se marie à elle-même...Et le « business » s’est emparé de cette nouvelle opportunité en assurant sa promotion auprès des « célibataires ».

 

(Source : Christian Headlines)

« Les Documents Expériences »

 

Un prédicateur anglais accusé...puis relaxé

 

          Il est une vieille tradition anglaise, datant du 18° siècle et de John Wesley, qui garantit la liberté de prêcher l’Evangile dans les rues. Mais Gordon Lamour a été arrêté et emprisonné après avoir distribué des traités et parlé avec des gens dans les rues de la ville d’Irvine. Il avait été abordé par un jeune qui lui avait demandé ce que dit la Bible sur l’homosexualité. M. Lamour lui avait répondu sobrement...Mais peu après il a été arrêté et accusé d’avoir proféré des propos menaçants contre une minorité sexuelle.

          Après un long procès, il a cependant été acquitté sur tous les points d’accusation.

 

(Source : Daily Telegraph)

« Les Documents Expériences »

 


 

L’athéisme s’effondre dans les anciens pays communistes…

 

          Moins de 25 ans après l’effondrement de l’Union Soviétique, l’athéisme enregistre un recul frappant dans les ex-pays communistes, la foi y faisant un retour en force d’une ampleur historique, selon les analystes…

          Ce constat résulte d’une vaste enquête menée par le renommé Pew Research Center dans 18 pays de l’Est, auprès de 25.000 habitants interrogés dans le cadre d’entretiens individuels.

          Seules 14 % des personnes interviewées se sont dites athées, agnostiques ou sans religion, tandis que 57 % se déclaraient orthodoxes, 18 % catholiques, les protestants y étant très minoritaires, à l’exception des pays baltes et de la Hongrie où ils représentent 13 à 20 % de la population.

          Bien que la pratique religieuse soit faible en moyenne (10 à 20 % de pratiquants), 86 % des habitants des pays de l’Est affirment croire en Dieu, et 50 % disent prier quotidiennement…

 

(Source : Christianity Today)

« Les Documents Expériences »

 

Un christianisme occidental en mal de convictions…

 

          Le christianisme occidental est pénétré par toutes sortes de « spiritualités » et de pensées philosophiques opposées ou étrangères à la révélation biblique, conclut une étude des instituts Barna et Summit Ministries, après enquête auprès de 1456 « chrétiens » de toutes dénominations, assistant à un office au moins une fois par semaine.

          Près des deux tiers d’entre eux expriment des opinions émanant des « nouvelles spiritualités » (issues de la philosophie de New Age, du Bouddhisme…). 54 % ont des opinions issues de la pensée relativiste postmoderne, 36 % provenant du marxisme, 29 % du scientisme...et 40 % sympathisent avec des enseignements de l’islam.

 

Des milliers de blessés syriens sont soignés en Israël…

 

          Le regard qu’une partie de la population syrienne porte sur son ancien ennemi – Israël – est en train de changer depuis 2013, à mesure que des blessés du terrible conflit qui ensanglante le pays sont accueillis et soignés par milliers dans les hôpitaux militaires de l’État hébreu.

          Transportés depuis la Syrie en véhicules blindés à travers le plateau du Golan, ou par hélicoptère parfois, ces civils syriens sont notamment soignés dans le « Ziv Medical Center », l’hôpital militaire de la ville de Safed, dont le directeur – le Dr Salman Zarha, ancien colonel de Tsahal – disait récemment : « Jamais je n’aurais imaginé mettre un jour en œuvre un programme humanitaire pour des Syriens, à l’époque où je servais dans l’armée israélienne de la frontière syrienne... »

 

(Source : Christianity Today)

« Les Documents Expériences »

 


 

Quand le décryptage de l’ADN confirme la Bible…

 

          Le livre de la Genèse révèle que la première dynastie égyptienne descendait de Cham, fils de Noé…

          Une récente analyse d’ADN prélevé sur un grand nombre des momies égyptiennes le confirme, ont déclaré des chercheurs des très célèbres Université de Tubingen et Max Planck Institute, en Allemagne, avouant que le décodage du génome de ces antiques momies avait livré « des résultats inattendus » .

          L’analyse des 166 échantillons d’ADN, prélevés sur ces 151 momies – correspondant à 1300 ans d’histoire égyptienne – a démontré que les anciens Égyptiens étaient originaires de Mésopotamie, comme le dit le texte biblique du livre de la Genèse, chapitre 10, verset 6, et comme l’avait mis en évidence l’archéologue David Rohl en 1988, après avoir examiné des gravures dans le Wadi Hammamet, situé dans le désert oriental de L’Égypte...(Source : The Christian Post)

 

Les Documents « Expériences »

 


 

          Intercédons pour le peuple Soninké...

 

          Les Soninkés sont présents dans les zones rurales de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest. Ils sont musulmans et la plupart des villages possèdent une mosquée ainsi que des écoles coraniques. Il existe quelques croyants parmi ce peuple mais ils sont trop souvent éloignés les uns des autres. Il n’est pas simple pour ceux qui ont déclaré leur foi de maintenir de bonnes relations avec les autres Soninkés. Des missionnaires sont en action dans ce peuple. Un travail de traduction de la Bible est en cours. Le film « Jésus » a également été produit en Soninké l’an passé et a reçu un bon accueil.

 

(Source : Action Missionnaire des Assemblées de Dieu de France)

 


 

Tchad : 200 responsables de jeunesse formés…

 

          En septembre dernier, des responsables de groupes de jeunesse issus de 82 églises locales se sont retrouvés à Andoum pour leur rencontre annuelle.

 

          Prions pour ces responsables de jeunesse, véritables potentiels dont Dieu veut se servir pour les progrès de l’Évangile dans le pays. Qu’il se lève au milieu d’eux, des hommes et femmes avec la vision de Dieu !

 

(Source : Action Missionnaire des Assemblées de Dieu de France)

 


 

La persécution des chrétiens s’intensifie...

 

          L'Index Mondial de la Persécution des chrétiens, édition 2017, a été publié le 11 janvier 2017. Comme chaque année, il répertorie et analyse l’évolution de l’oppression subie par les chrétiens dans le monde. Il dresse l’état des lieux des conditions de vie des chrétiens dans les 50 pays où vivre sa foi coûte le plus. Portes Ouvertes France vous propose de découvrir le classement de l’année et de consulter un extrait du rapport en langue française. En voici un bref résumé.

 

          “Aujourd’hui, plus de 215 millions de chrétiens sont gravement persécutés dans le monde. Ils subissent un déni de leurs droits les plus fondamentaux, à commencer par la liberté de religion, sur pratiquement tous les continents.”

 

          Un chrétien sur 12 dans le monde, subit “un niveau de persécution élevé”. Parmi les 4,83 milliards d’habitants des 50 pays de l’Index, 13% sont chrétiens, soit 650 millions. 215 millions de ces chrétiens, c’est-à-dire 1 chrétien sur 12 dans le monde, subit “un niveau de persécution élevé”. La moitié d’entre eux vivent en Inde, en Éthiopie, au Nigeria et en Chine. Dans 21 des 50 pays, le taux de persécution est de 100%, ce qui signifie que tous les chrétiens sont opprimés de différentes manières.

 

          Il est estimé que la persécution est forte quand :

 

          “Même si l’Église est tolérée en théorie, en pratique, les chrétiens les plus visibles sont pris pour cible, les églises soumises à des restrictions importantes et la culture reste largement hostile à la présence chrétienne dans les domaines de l’éducation et de l’emploi.”

 

          Le Nigeria, Le Pakistan et Le Kenya détiennent le triste record du plus grand nombre de chrétiens tués en 2016.

 

          Dans 12 pays, Corée du Nord, Somalie, Afghanistan, Irak, Iran, Yémen, Maldives, Arabie Saoudite, Turkménistan, Brunei, Bhoutan et Tadjikistan, la reconnaissance légale des chrétiens est quasiment impossible.

 

          4 grandes tendances se dessinent :

 

          L’Asie est en train de rattraper le Moyen-Orient et l’Afrique.

          La persécution des chrétiens est en hausse pour la 4ème année consécutive.

          La persécution est moins violente (nombre de tués et d’églises détruites en baisse), mais l’oppression quotidienne gagne du terrain au Moyen-Orient et en Afrique.

          Les chrétiens sont les grands perdants du chaos au Moyen-Orient.

          On constate par ailleurs que :

 

          La Corée du Nord demeure tristement en tête du classement, et ce depuis 16 ans.

          Le Yémen est le pays où la persécution s’est le plus intensifiée.

          Une intensification est visible en Inde, au Bhoutan, au Bangladesh, au Vietnam et au Laos.

          Le Sri Lanka et la Mauritanie entrent au classement, alors que le Niger et l’Azerbaïdjan sortent.

          Pour l’organisation, la portée de la persécution est “sous-estimée” et la prise de conscience de “la palette de violences” est insuffisante.

 

          « Souvenez-vous des prisonniers, comme si vous étiez aussi prisonniers ; de ceux qui sont maltraités, comme étant aussi vous-mêmes dans un corps. » (Hébreux 13.3)

 

www.batissezvotrevie.fr

 


 

Vietnam : le pays frappé par un important typhon...

 

          En septembre dernier, un terrible typhon s’est abattu sur la population, tuant près de 140 personnes. Plus de 80.000 personnes ont été évacuées car des milliers d’habitations et récoltes ont été détruites.

          Prions pour l’aide que les églises apportent aux familles démunies et que par ce témoignage, celles-ci découvrent l’amour, le salut et la paix en Jésus-Christ.

 

(Source : Action Missionnaire des Assemblées de Dieu de France)

 


 

Une nouvelle découverte archéologique

témoigne d’un personnage historique de la Bible…

 

          « L’état islamique » a détruit 70 % des sites de l’antique Ninive, capitale de l’empire assyrien, et cité dont l’histoire couvre quelque 4.400 ans…

          Inventoriant les destructions après la reprise de Mossoul par les forces de la coalition, les archéologues irakiens ont eu la surprise de découvrir, sous l’un des sites dévastés – le « sanctuaire de Jonas » - les vestiges inconnus d’un palais royal datant du 7° siècle avant J-C. : celui du roi Ezarhaddon, fils de Sanchérib, personnage historique dont parle la Bible (2 Rois 18 et 19) en précisant que celui-ci s’empara du pouvoir après que deux de ses frères eurent assassiné leur père Sanchérib, qui venait d’échouer dans sa tentative de conquête de Jérusalem.

          L’histoire biblique s’inscrit encore et toujours dans les pierres !

 

Les Documents « Expériences »

 


 

Tchad : lancement d'une nouvelle campagne d'évangélisation…

 

          Du 27 au 30 décembre 2017, une nouvelle campagne d’évangélisation débutera à Laï. Plusieurs étudiants diplômés de l’Institut Pastoral se sont déjà installés dans différentes régions pour implanter leurs œuvres.

 

          Bénissons Dieu pour ces jeunes missionnaires et leurs familles qui ont à cœur de servir et contribuer à l’avancement du Royaume de Dieu ! Que ce projet d’évangélisation soit porteur d’un message de salut et de grâce auprès des populations de cette région.

 

(Source : Action Missionnaire des Assemblées de Dieu de France)

 


 

Niger : des pasteurs motivés grâce au soutien de la mission…

 

          Deux pasteurs engagés dans un travail d’évangélisation ont été aidés dans le renouvellement de leur moyen de déplacement. Ils remercient l’Action Missionnaire Junior car grâce aux dons apportés, chacun a pu s’acheter une nouvelle moto.

 

          Prions pour ces deux pasteurs et pour que cet effort d’évangélisation soit fructueux.

 

(Source : Action Missionnaire des Assemblées de Dieu de France)

 


 

31 octobre 2017...500° anniversaire de la Réforme

 

31 octobre 1517...

 

          En 2017, les protestants fêtent les 500 ans de la Réforme. En affichant, le 31 octobre 1517, ses 95 thèses contre les indulgences sur la porte de l’église du château de Wittenberg (Saxe), et en dénonçant les scandales de l’Église de son temps, un moine du nom de Martin Luther jetait ainsi, sans s’en douter, les bases d’une nouvelle confession chrétienne, le protestantisme.

 

Martin Luther (1483 – 1546) l'initiateur de la Réforme...

 

          Aux alentours de 1500, la chrétienté occidentale est en pleine ébullition. Les conditions de vie s'améliorent, surtout dans les villes où les échanges commerciaux et l'artisanat favorisent l'émergence d'une bourgeoisie riche et relativement instruite.

          L'invention de l'imprimerie met la lecture à la portée du plus grand nombre et l'on prend goût à lire dans le texte et commenter les écrits évangéliques sur lesquels se fonde l'enseignement de la religion chrétienne. Aussi le geste de Luther a-t-il immédiatement un profond retentissement en Allemagne...

          L'enchaînement des passions va entraîner une scission religieuse sans précédent en Europe et la constitution d'Églises rivales de Rome, les Églises dites protestantes ou réformées.

 

Un moine inquiet...

 

          Martin Luther, né 34 ans plus tôt, s'est très tôt interrogé sur les moyens d'accéder à la vie éternelle. Ses réflexions l'ont conduit à dénoncer la hiérarchie catholique de son temps, dédaigneuse du message de l'Évangile.

 

          Le premier des scandales que dénonce Luther dans ses 95 thèses est l'abus qui est fait des indulgences. Il s'agit des aumônes que le clergé récolte contre la promesse d'un allègement des peines qui attendent les pécheurs au Purgatoire, antichambre du Paradis.

 

Naissance d’une nouvelle confession...

 

          Les 95 thèses affichées à Wittenberg ont un profond retentissement en Allemagne. Mais le Saint-Siège et les princes allemands tardent à les condamner.

 

          De son côté, Martin Luther ne tarde pas à entrer résolument en dissidence contre Rome qu'il présente comme la « rouge prostituée de Babylone ».

 

          Il dénie à l'Église le pouvoir d'effacer les peines dans l'au-delà et formule une doctrine de la grâce divine en rupture avec la pratique catholique.

 

          Considérant que les chrétiens n'ont pas besoin d'intermédiation pour aimer Dieu, il condamne la fonction cléricale et la vie monastique. Des pasteurs mariés suffisent pour guider le peuple dans la lecture des Saintes Écritures.

 

          Les idées de Luther se répandent comme une traînée de poudre en Allemagne. Les prêtres se marient, les moines et les religieuses abandonnent leur couvent... Le prédicateur prend les choses en main et organise la nouvelle confession.

 

www.batissezvotrevie.fr

 


 

Indonésie : répression des chrétiens

et progression inquiétante de l'islamisme radical…

 

          Classée troisième plus grande démocratie mondiale, l’Indonésie compte près de 255 millions d’habitants, dont 87% sont musulmans. Depuis quelques années, une montée en puissance de l’islamisme radical inquiète tous les pays de la région.

 

          Prions pour que les chrétiens de cette région grandissent dans la connaissance de la Parole de Dieu et soient équipés spirituellement pour faire face aux défis qui sont devant eux : garder l’Église ferme et conquérir de nouveaux territoires au nom de Jésus.

 

(Source : Action Missionnaire des Assemblées de Dieu de France)

 


 

Plus de cinq milliards d’hommes ont accès à la Bible

dans leur langue maternelle…

 

          Aujourd’hui, 5,16 des 7,4 milliards d’habitants de la terre peuvent lire au moins une partie de la Bible dans leur langue maternelle. Des 6.880 langues existantes, 648 possèdent toute la Bible et en 2016, 85 nouvelles traductions complètes ont été effectuées. Parmi celles-ci, la Bible en langue kurde, qui vient d’être achevée après 28 ans de travail persévérant et difficile, dans une région particulièrement touchée par la guerre.

 

(Source : United Bible Societies)

Les Documents « Expériences »

 


 

Le premier monument sataniste

a été officiellement érigé aux USA…

 

          Pour la première fois dans l’histoire des États-Unis, un monument sataniste a été érigé dans un lieu public ! Il se trouve dans le Parc Mémorial des Vétérans à Belle -Plaine, dans le Minnesota, et porte le nom de « La Sphère de la Sagesse ». Il est fait en acier noir avec des pentagrammes inversés, le symbole du Satanisme. L’érection de ce monument a été précédée par l’enlèvement d’un autre monument montrant un soldat s’agenouillant au pied de la croix, après une plainte de l’association anti-religieuse « The Freedom From Religion Religion Foundation ».

 

(Source : Christian Post)

Les Documents « Expériences »

 


 

PLATE-FORME RÉGIONALE HAUTS-DE-FRANCE

D'AIDE AUX MIGRANTS

 

SITUATION ACTUELLE DES MIGRANTS DANS LES HAUTS DE FRANCE

 

          Beaucoup de personnes en France pensent qu'il n'y a plus ou très peu de migrants sur le littoral des Hauts-de-France. Or, la situation est bien différente… S'il est vrai que des milliers sont partis suite au démantèlement de la jungle de Calais et l'incendie du camp de Grande-Synthe, on estime cependant à environ un millier de personnes les migrants qui survivent sur le littoral dans des conditions extrêmement critiques.

          La première chose qui frappe aux yeux lorsque l'on va à leur rencontre est leur dénuement par rapport aux choses essentielles, notamment des chaussures ; comment rester insensible face à un homme ou une femme ou même un enfant qui vous montre les chaussures trouées qu'il porte au pied ou bien les simples sandales, alors que la température actuelle du matin est de 5 degrés ! Il y a aussi des besoins en pantalon (jeans) et en blousons.

          Mais au-delà des besoins matériels, le besoin spirituel est bien présent aussi… Alors que je suis au milieu d'eux pour une distribution de nourriture et de chaussures, un Irakien se tourne vers moi et me dit : « Vous, vous êtes une bonne personne ! ». Je réponds spontanément : « En réalité, il n'y a de bon que Jésus seul et c'est lui qui m'envoie vers vous ». A ma grande surprise, un jeune homme kurde qui est tout près se tourne vers le groupe et confirme : « Oui, c’est vrai, Jésus est le meilleur ; je crois en lui, il a donné sa vie pour nous sauver ! »

          Parmi tous ces hommes et ces femmes sinistrés se trouvent des frères et des sœurs. Nous en avons mis plusieurs à l'abri dans des Mobiles Home en collaboration avec une autre Église évangélique de Dunkerque [...]

          Nous remercions les églises qui déjà soutiennent notre action. Nous aimerions créer un centre permanent d'accueil pour les réfugiés chrétiens, un lieu qui soit un espace de repos, de reconstruction psychologique et spirituelle pour eux, tout en les aidant à la demande d'asile en France et l’apprentissage de la langue.

          Des églises et structures chrétiennes ailleurs en France se mobilisent pour l'accueil de réfugiés. C’est déjà le cas par exemple de l’Église « La Réconciliation » à Lille qui intervient depuis des années pour l’accueil des mineurs isolés en errance, ainsi que l’association AC3 (région PACAC) qui a accueilli des familles. Mais c’est aussi le cas, depuis le 28 septembre, de l’association « Joie de vivre » de Loperhet dans le Finistère, qui vient d’accueillir des frères et sœur kurdes (article de presse ci-dessous), 3 adultes et un enfant. Après avoir été accueillis en région parisienne pendant quatre mois par une famille chrétienne qui a mis à leur disposition un logement vacant, les voici arrivés en Bretagne avec l’intention d’apprendre le français et demander l’asile en France.

          Merci à tous ceux qui dans les églises de France se mobilisent, soit par la prière, soit par des dons, soit par l'accueil de réfugiés.

 

          La Bible nous dit dans la lettre de Jean : « Si quelqu’un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeure-t-il en lui ? Petits enfants, n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité. Par là nous connaîtrons que nous sommes de la vérité, et nous rassurerons nos cœurs devant lui. » (1 Jean 3/17-19).

 

          La situation ici sur le littoral des Hauts-de-France est une vraie catastrophe humanitaire. Les gens n'ont plus d'abris et dorment dehors, puisque la police interdit toute installation. Des missionnaires venus récemment constater la situation me disaient : « C'est finalement pire que dans les pays pauvres, puisqu'ils n'ont même pas un abri pour s'abriter de la pluie et du froid ! » (Robert DESPRE, Président de l’Union des ACTES )

 

Aussi hallucinant que cela puisse paraître, voici ci-joint la présentation des conditions de vie des migrants de Grande Synthe… Un minuscule point d’eau et une benne !... Et cela se passe en France.

 

 

L'ENGAGEMENT DE L’ÉGLISE

 

          Beaucoup de personnes vivant dans les jungles ont été envoyées dans des Centres d'Accueil et d'Orientation (CAO) ou des Centres d'Accueil pour Demandeurs d'Asile (CADA) dans toutes les régions de France. En conséquence, certaines églises se sont mobilisées pour se renseigner sur la présence de CAO ou de CADA et se mettre à l’œuvre en fonction des besoins repérés.

          Le travail en collaboration avec les associations sociales permet ainsi de témoigner du souci de Christ pour les plus démunis. Cet engagement touche ainsi les migrants mais aussi les associations sociales qui ont bien souvent besoin d’aide, sans parler des besoins spirituels de ceux qui connaissent le Seigneur. Qui d'autre que L’Église peut les accompagner dans ce sens ?

 

L'Accueil dans l’Église

          Certaines églises racontent comment elles ont hésité avant d'accueillir sans crainte des réfugiés durant le culte... puis ont été heureuses de compter parmi elles ces frères et sœurs venus de si loin !

 

Extrait de l’Article du journal « Le Télégramme » (Bretagne / Finistère) 29 septembre 2017

          Quatre premiers migrants sont arrivés, hier matin, à Linglas Izella. D'ici au 15 novembre, 30 autres vont suivre, dans l'attente de leur demande d'asile...

          Loperhet a accueilli...ses quatre premiers migrants. Ils sont hébergés dans l'ancien établissement pour personnes âgées, à Linglas Izella. À terme, ils seront une trentaine à rejoindre le site dont plusieurs familles. « Depuis, le 22 septembre, nous avons obtenu de la préfecture l'agrément pour l'accueil de réfugiés pour une durée de deux ans. Il s'agit d'un Centre d'accueil et d'orientation (CAO), conventionné avec l'État », explique Camille Pelletier, directeur de l'association locale d'obédience chrétienne « Joie de Vivre ».

 

Installation provisoire

Une installation provisoire et non définitive. « Chaque personne ne résidera ici que quelques semaines. Le temps que leur dossier de demandeur d'asile soit examiné par les services préfectoraux. Nous les accompagnons dans les démarches », ajoute Robert Despré, pasteur à Saint-Omer et Président de l'Union des Actes (Pôle social des Assemblées de Dieu de France), qui coordonne les actions.

 

Suivre des cours de français

          Une demande qui doit s'accompagner d'un engagement du candidat à suivre des cours de français pour réussir son intégration. Dastan l'a fait. À 27 ans, il a fui son pays et les persécutions religieuses, pour rejoindre Calais. À ses côtés, un couple trentenaire, Hardi et Sonia, et leur petit garçon de 2 ans, Zhanyay, qui ont pris le même chemin, vivant des jours et des nuits de galère. Et avec cette faim qui tenaille l'estomac. Aujourd'hui, à leur arrivée dans le Finistère, tous les quatre espèrent retrouver de la chaleur et surtout de la dignité humaine. « On ne peut se rendre vraiment compte de leur situation qu'en étant sur place. Confronté à la triste réalité. La précarité dans laquelle ils vivent est insupportable. Dans les Hauts-de-France, ils dorment dans des conditions terribles, à même le sol et sans le moindre abri. On ne peut rester insensible à cette détresse », indique Robert Despré. La dizaine de bénévoles déjà mobilisés dans la commune espère aussi un élan de solidarité de la population des environs.

Merci au Pasteur Michel Pelletier (en haut à droite), Président de l’association « Joie de Vivre » qui n’a pas hésité à mettre en œuvre cet accueil, ayant reçu du Seigneur une pleine conviction pour cela.

Merci aussi aux pasteurs et Églises de Bretagne qui soutiennent cette action.

Merci aux jeunes de l’Église de Brest qui sont venus nous aider sur les camps de migrants au mois de mai dernier.

 

Les premiers réfugiés chrétiens arrivés sur le site de Loperhet

TÉMOIGNAGE

Semer, arroser…

 

          Voici le témoignage d’un frère iranien, qui est passé en Angleterre depuis quelques années et qui aujourd’hui est pasteur d’une Église de 80 membres (en majorité des iraniens).

          Ayant fui les menaces dans son pays d’origine, et ayant traversé l'Europe à pied…Il n'était pas chrétien au moment de cette époque particulièrement pénible. Durant tout le temps qu'a duré son exode jusqu'en Angleterre, il témoigne de l'aide apporté par les chrétiens en plusieurs étapes, en Grèce, dans les camps, les jungles... Il n'était toutefois pas réceptif du témoignage spirituel rendu. Alors que son pénible voyage était achevé, c'est en Grande-Bretagne qu'il s'est converti à Christ !

          Depuis, il est devenu l'un des responsables de sa communauté. Il a tenu à nous témoigner, rétrospectivement, de l'importance de l'amour des chrétiens tout au long de son voyage. Nous ne voyons pas toujours les fruits de ce que nous semons, mais ce frère a tenu à nous encourager à continuer l'engagement en gardant confiance dans le Seigneur.

 

         Pour tous renseignements, contacter :

 

ASSOCIATION BETHLÉEM

Plate-forme Régionale d'aide aux migrants

29 bis quai du Haut Pont 62500 Saint-Omer 

03.21.39.60.30 / 06 87 69 86 15

 

Extraits d’un article transmis par le pasteur Michel PELLETIER

 


 

DERNIERES NOUVELLES DE RUSSIE

 

L’été dernier fut un temps bénis pour nos Eglises de Russie et nous avons eu la joie d’avoir plusieurs services de baptêmes ; 35 nouvelles âmes se sont décidées à s’engager pour Jésus. 


Les nouveaux baptisés de l’Eglise de Moscou


Les nouveaux baptisés de l’Eglise de Toula

Cet hiver nous aurons notre prochaine session d’école biblique et 21 candidats participeront à leur formation biblique dans notre centre de Chekov. Priez pour nos jeunes prédicateurs ;

Les nouveaux candidats de notre session 2017

Les enseignants de notre centre de formation


La Moldavie est un pays où vivent plus de 200 000 Tziganes. C’est un vaste champ missionnaire. On y parle Russe et Moldave. Nous y avons planté quelques églises et y avons aussi quelques prédicateurs. Le travail a commencé il y a quelques années maintenant.

Dans la ville de Soroka vivent plus de 4000 Tziganes et nous y avons une petite église qui grandit rapidement.

Nous avons commencé la construction d’une plus grande église qui servira aussi, Dieu voulant, de centre de formation biblique pour nos prédicateurs et candidats.

Nous espérons, Dieu voulant que ce projet et cette construction seront rapidement terminés et serviront à la gloire du Seigneur et pour son œuvre.


Construction de l’Eglise et du centre de formation de Soroka

         

          Au nom des frères de Russie et des prédicateurs, nous voulons vous remercier pour votre soutien et vos prières.

 

          Votre frère dans le service,

 

René ZANELLATO

 


 

Hauts de Seine : une prière de rue, musulmane, appelle à détruire tous les chrétiens, devant la Mairie de Clichy...

 

          L’affaire fait grand bruit ! Majid Oukacha a mis en ligne, vendredi 22 septembre, une vidéo tournée à Clichy (Hauts-de-Seine) le même jour. Il s’agit d’une prière de rue de musulmans devant la Mairie…Les musulmans n’ont pas été dispersés, comme ils auraient dû l’être par la police se contentant de régler placidement la circulation...Ce problème se double d’un autre : l’imam qui dirige cette prière du vendredi des musulmans, psalmodie le verset 36 de la sourate 9 du coran, dans lequel on peut lire : « Combattez [dans le sens de jusqu’à leur extermination] les associateurs [les chrétiens, ceux qui associent d’autres dieux à dieu, proclamation anti trinitaire] sans exception [dans le sens de totalement], comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu’Allah est avec les pieux. »

 


 

Dans quatre provinces de la République populaire de Chine, les autorités communistes tentent d’interdire l’éducation religieuse des enfants…

 

          Dans un contexte de resserrement du contrôle de la société civile auquel n’échappent pas les religions, les autorités locales s’attaquent à l’éducation religieuse des enfants. Au moins quatre provinces chinoises sont concernées, alors que la plupart des paroisses semblent pour l’instant épargnées.

 

          « Une note d’urgence des autorités supérieures interdit strictement aux enfants en bas âge, aux élèves du primaire et du secondaire, et aux enseignants, de rejoindre des églises catholiques ou protestantes », indique un communiqué envoyé aux établissements scolaires du district de Yonglin, à Wenzhou, grande ville au sud du Zhejiang à forte concentration de catholiques et de protestants.

          Les enseignants du district ont relayé aux parents d’élèves l’interdiction, demandant aux parents de ne pas emmener leurs enfants à l’église, d’après des témoignages recueillis par l’agence de presse UCANews. Les enseignants ont également prévenu les parents que des équipes d’officiels conduiraient des inspections « en civil » le dimanche [...]

          Des représentants de comités de quartier se sont aussi rendus aux portes des lieux de culte pour tenter de convaincre les parents de ne pas y emmener leurs enfants. Avec un succès apparemment mitigé [...]

 

          D’autres districts de la ville ont émis des circulaires similaires. Le district de Ouhai, également à Wenzhou, interdit aussi aux enfants l’accès aux églises, et justifie la mesure en ces termes : « L’éducation religieuse des mineurs trop tôt au sein des églises affecterait gravement le cours normal du système éducatif. »

 

          Cet été, un camp de vacances religieux organisé par une paroisse de Wenzhou a été interdit. Un autre camp d’été a été interdit cette fois-ci en Mongolie intérieure (nord), à Wuhai [...]

          Ces attaques contre l’éducation religieuse des jeunes s’inscrivent dans une campagne visant apparemment à « stabiliser le travail du système éducatif ». À Changsha, la capitale du Hunan (centre) des médias locaux rapportaient en juin la tenue d’une conférence vidéo « d’urgence », par le Bureau de l’éducation sur ce sujet. Le directeur du Bureau de l’éducation, Liang Guochao, a appelé à redoubler d’efforts pour « empêcher les religions de s’infiltrer dans les écoles, et de guider les enfants pour résister consciemment aux sectes religieuses, pour faire des campus des lieux de pureté. »

          Au Henan, (au nord du Hunan), un document intitulé « Séparer l’éducation de la religion »a été distribué en juillet, rappelant les règles en vigueur interdisant aux religions d’organiser des cours à destination des mineurs. Le document, émis par le Front Uni, organisme du Parti communiste en charge de la supervision de diverses activités de la société civile, dont les religions, détaillait que l’interdiction s’étendait aussi aux cours du dimanche et aux camps de vacances religieux, et ordonnait l’arrêt immédiat de telles activités.

 

          Dans un article de blog publié sur le site catholique Tianzhujiao zaixian (catholique en ligne), un prêtre raconte avoir dû participer à une séance de formation basée sur ce document. La consigne : appliquer le document à la lettre, sans place pour l’interprétation. Il raconte aussi avoir reçu un jour trois coups de téléphone de trois différents départements lui intimant l’ordre de mettre fin à des cours d’anglais et de musique gratuits qu’il donnait à des jeunes. Les églises chinoises, notamment protestantes, proposent souvent des activités variées destinées à un large public […]

          Ces nouvelles mesures s’inscrivent dans le contexte d’un resserrement du contrôle sur les religions, qui s’intensifie depuis trois ans, avec le lancement d’une campagne d’abattage de croix et d’édifices religieux considérés comme illégaux, dans la province du Zhejiang, au sud de Shanghai. Parmi les derniers incidents en date, les fidèles de l’église de Wangcun, dans le Shanxi, tentent de protéger leur église de la destruction depuis le 29 août dernier, AsiaNews rapportant des scènes d’une grande violence [...]

 

(Source : Églises d’Asie)

 


 

HEUREUX COMME UN HOMOSEXUEL EN ISRAËL

 

          Tel est le titre d’un article paru le 5 février 2013, écrit par Ouri Wesoly. En voici un extrait :

 

« Alors qu’en France, on s’étripe joyeusement sur le mariage pour tous, en Israël, la question est depuis longtemps réglée : il est reconnu, les homosexuels peuvent adopter, ils jouissent de tous les avantages sociaux et peuvent hériter du conjoint décédé. »

 

          « Le « mariage gay » ? Dans l’Etat juif, c’est une vieille lune : il est reconnu depuis 2007. Reconnu mais non célébré : le rabbinat détient toujours le monopole sur les épousailles, mais le Ministère de l’Intérieur enregistre les unions civiles ou mariages célébrés à l’étranger, y compris donc ceux entre gays ou lesbiennes.

 

          Depuis 2008, ceux-ci ont aussi les mêmes droits à l’adoption que les couples hétérosexuels. En fait, depuis que la Knesset a décriminalisé l'homosexualité en 1988, les discriminations à leur égard n’ont cessé de reculer.

          Y compris dans l’important domaine de la Sécurité sociale: services médicaux, impôts, retraite, veuvage, héritage…la loi israélienne ne fait aucune différence entre les couples. Tout aussi crucial, Tsahal est une des rares armées* à les accepter sans restriction.

          Et cela, depuis…1993, lorsque le gouvernement d’Itzhak Rabin a fait voter une loi interdisant toute discrimination à leur égard. De même au sein des services secrets où on préfère de loin un homosexuel déclaré à un clandestin …

          On sait que Tel Aviv est une des villes les plus « gay friendly » de la planète. Elle est déjà considérée comme « la capitale des homos » au Moyen Orient. Bien sûr, ce n’est pas difficile vu le manque absolu de concurrence.

          Car tous les pays environnant Israël punissent durement l’homosexualité : cela va de la prison (Egypte, Liban, Jordanie, Syrie) à la flagellation à mort en Arabie saoudite ou la pendaison publique en Iran.

          La situation n’est guère meilleure à Gaza ou dans les territoires palestiniens où les homosexuels sont même considérés comme des «collaborateurs d’Israël »…et traités en conséquence : violences et emprisonnements.

          Tout cela en plus de l’opprobre généralisé et des maltraitances qu’ils subissent dans des sociétés toujours très conservatrices. Au point que plusieurs centaines de gays et lesbiennes palestiniens vivraient et travailleraient clandestinement dans l’Etat juif…

          Ce titre facilement acquis ne suffit donc pas au Ministre du Tourisme israélien. Bien que membre d’un gouvernement qui porte très à droite, il rêve, lui, de faire de Tel Aviv la capitale mondiale des homos… »

 

(Source : CCLJ, Centre Communautaire Laïc Juif)

 

*Elles ne sont que 24 sur les 193 pays membres de l’ONU

 


 

L’UNESCO...complice des manœuvres négationnistes arabes.

 

          Des milliers d’objets, témoins de siècles de présence du peuple d’Israël sur le Mont du Temple à Jérusalem...Tel est le résultat de quinze années de fouilles archéologiques parmi les 9.000 tonnes de déblais des travaux de creusement et de terrassement illégalement menés en 1999 par le « waqf », autorité arabe en charge de l’Esplanade du Temple, qualifiée « d’Esplanade des mosquées ».

          Le « Temple Mount Sifting Project » ajoute ainsi semaine après semaine de nouvelles découvertes – dont certaines ont une valeur archéologique unique – aux preuves matérielles de l’appartenance multimillénaire de ces lieux à Israël et à son histoire…

          Stupéfiant et révoltant paradoxe auquel le journal « Le Point » a consacré un article : cela n’a pas empêché l’UNESCO de voter à deux reprises ces derniers mois, en mai et en octobre 2016, des résolutions – introduites par des pays musulmans avec la complicité de plusieurs pays occidentaux – niant tout lien entre Jérusalem, le Mont du Temple et le peuple juif ! Une démarche qui porte en d’autres domaines les noms de révisionnisme et de négationnisme...

 


Kenya : les militants d’al-Shabaab ont assassiné quatre chrétiens...

          Les islamistes d’al-Shabaab viennent, de nouveau, d’assassiner des chrétiens au Kenya dans le comté de Lamu. Le 5 septembre des militants de ce groupe de terroristes musulmans, dont la base est en Somalie, ont enlevé et tué un charpentier qui travaillait à scier du bois avec des compagnons près du village de Malamanda. Le groupe islamiste, fort d’une trentaine de militants, a le jour suivant investi deux autres villages et a massacré puis décapité trois autres chrétiens, dont un enseignant à l’école primaire de Bobo. En trois mois, les djihadistes d’al-Shabaab ont tué plus de 49 chrétiens au Kenya.

 


 

Soudan...Les réfugiés chrétiens doivent réciter des prières musulmanes s’ils veulent recevoir de la nourriture

 

          Le conflit qui se déroule au Sud Soudan a poussé quelque 700.000 citoyens de ce jeune pays à se réfugier sur le territoire du Soudan islamique. Parmi ces réfugiés, un très grand nombre de familles chrétiennes. Aid to the Church in Need (Aide à l’Église en détresse) du Royaume-Uni a signalé récemment dans un article que « les enfants chrétiens dans les camps de réfugiés ne reçoivent pas d’aide alimentaire s’ils ne récitent pas des prières musulmanes ». L’aide alimentaire et de première nécessité pour ces réfugiés est fournie par des agences des Nations Unies. L’article signale que de nombreux sacs et cartons de ravitaillement estampillés UNICEF ou UNHCR (Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés) ne sont pas distribués aux nécessiteux mais sont revendus sur les marchés locaux…Toutes les autres agences et ONG chrétiennes internationales ne sont pas autorisées par Khartoum à participer à l’aide aux réfugiés.

 


 

CANADA : tags satanistes sur une église dans le Nouveau-Brunswick

 

          Les tags ont été constatés le 20 août dernier sur l’église catholique St. Bernard de Moncton (Nouveau-Brunswick). Le Service canadien de renseignements criminels a lancé hier un appel à témoin…

          Le 20 août 2017, l’église St. Bernard’s a été vandalisée. Des graffitis comportant des messages sataniques, anti police et autres ont été faits des deux côtés de l’église avec de la peinture en aérosol noire. L’organisme Moncton Centre-Ville a effacé les graffitis dans le cadre du plan de nettoyage des graffitis qui a été mis en œuvre par les villes de Moncton, Dieppe et Riverview, en collaboration avec des entreprises locales et des bénévoles. Le Service de Codiac de la GRC [Gendarmerie royale du Canada] sollicite l’aide du public afin de mettre la main sur les personnes responsables.

 


 

LES TZIGANES DE RUSSIE ET D’ASIE CENTRALE

 

          C'est en 1991 que tout a commencé à changer en Russie. Pendant plus de 70 ans l'Union Soviétique a maintenu dans la servitude les Églises évangéliques qui, malgré la persécution et les privations, grandissaient dans l'ombre. Nombreux furent les pasteurs qui furent condamnés à de longues années de prison ou déportés dans les goulags de Sibérie.

          J'ai eu personnellement le privilège de rencontrer ces héros de la foi, ces hommes qui ont "fait l'histoire" de la foi en Russie. Après la "perestroïka", la liberté religieuse fut établie et très rapidement les églises sortirent de l'ombre. Hélas ! cette liberté apportait aussi toutes sortes de déviations ; de faux marchands de bonheur vinrent aussi de l'étranger pour semer leur ivraie : déviations et erreurs doctrinales . C'est à cette époque que nous décidions de lancer l'évangélisation des Tziganes de Russie et d'Asie centrale (Kazakhstan, Ouzbékistan, Kirghizistan). Il y a 2,5 à 3 millions de Tziganes dans un pays qui fait 45 fois la France. Notre objectif était de former des hommes, établis sur Christ et sa parole, capables d’évangéliser eux-mêmes leur propre peuple. Par la grâce de Dieu, nous avons établi plusieurs Églises en Russie et en Asie centrale, et formé plusieurs prédicateurs. Trois d'entre eux sont aussi des enseignants dans notre école Biblique de Moscou. Notre Église de Moscou progresse sous l'action du Saint-Esprit et nous avons eu la joie d'organiser ce mois de juin un service de baptêmes au cours duquel 21 nouvelles âmes se sont engagées à suivre Jésus. De nouvelles lois, votées par la Duma en juillet 2016, restreignent les libertés religieuse en Russie et il n'est plus permis d'évangéliser dans les maisons et en dehors des lieux de cultes officiels. Les missionnaires étrangers n'ont plus le droit de prêcher et n'obtiennent des visas qu'au compte-goutte. Mais malgré ces nouvelles restrictions, l’œuvre de Dieu progresse ; les mouvements évangéliques et l’œuvre parmi les Tziganes en Russie sont en plein essor. Merci pour vos prières. Que le nom de notre bien-aimé Jésus soit béni !

 

René ZANELLATO

 


 

MYANMAR : les églises…

 

          Il y a peu de grandes églises, mais une multiplication de petites œuvres couvrant géographiquement le territoire.

          Officiellement, les bâtiments ne sont pas des églises, cela n’est pas autorisé par le gouvernement. Dans la pratique, les chrétiens peuvent se réunir librement pour célébrer le Seigneur.

          En un certain lieu, il faut gravir huit étages pour atteindre un appartement dans lequel se tient le culte.

          S’il y a une panne de courant et que le ventilateur s’arrête...la chaleur devient rapidement insupportable. Selon les saisons, la température peut atteindre 40° à l’ombre.

          Les églises sont vivantes, animées d’une grande ferveur. Les chrétiens passent beaucoup de temps à prier pour un réveil dans leur pays, les jeunes sont engagés dans l’œuvre de Dieu. Ils travaillent souvent avec peu de moyens, mais ils le font de tout leur cœur et le Seigneur travaille avec eux.

 

(Source : Action Évangélique de Pentecôte)

 


 

MYANMAR : le contexte religieux…

 

          Le Myanmar est un pays bouddhiste à 85 %. C’est le pays des pagodes dorées ! L’ouverture liée à la démocratie a permis au tourisme de se développer. Mais au-delà de cet aspect touristique, comme c’est triste de voir toutes ces personnes perdues dans l’idolâtrie !

          Quand on voit ces immenses pagodes dorées à la feuille d’or, toutes ces statues de Bouddha, il règne dans ces endroits une atmosphère lourde, sombre...Les gens nourrissent les animaux dans les rues pensant ainsi s’attirer la bénédiction de Bouddha, les temples sont pleins de dévots et de moines qui invoquent leurs idoles. Chaque matin, les jeunes moines viennent recevoir les offrandes de nourriture que leur donne la population.

          Les pasteurs nous ont dit qu’aujourd’hui, les relations avec les moines bouddhistes sont courtoises. Quelques prêtres se sont même convertis au Seigneur Jésus.

          On trouve aussi au Myanmar, des hindouistes, des musulmans et des catholiques.

          Les pasteurs avec lesquels nous avons eu l’occasion de dialoguer réalisent l’absolue nécessité d’une action puissante du Saint-Esprit pour amener ces âmes, qui vivent dans les ténèbres, à la lumière de Christ.

 

(Source : Action Évangélique de Pentecôte)

 


MYANMAR : le travail social…

          Dans un pays pauvre comme le Myanmar, le travail social est de première importance. Il concerne essentiellement les pauvres, les enfants et les réfugiés de la guerre.

          Même si aujourd’hui le pays ressemble à un gigantesque chantier de construction, la misère règne dans bien des quartiers des grandes villes, mais aussi dans les campagnes en fonction des récoltes.

          Chaque église locale organise donc son propre travail pour venir en aide aux plus démunis.

          Dans certaines régions, les églises sont confrontées aux réfugiés de la guerre qui ont dû quitter leurs villages sans pouvoir emporter leurs affaires.

          Des produits de première nécessité leur sont donnés ainsi que de la nourriture distribuée. C’est bien sûr une occasion de prêcher l’Évangile. Et tout un travail est accompli parmi les enfants. Il y a des orphelinats, des écoles, une œuvre parmi les enfants des rues […]

          Tout ce travail est un véritable témoignage à la gloire de Dieu.

 

(Source : Action Évangélique de Pentecôte)

 


 

L’EVANGILE SUR LA ROUTE DE LA SOIE

 

          La route de la soie désigne un réseau ancien de pistes commerciales entre la Chine et l’Europe. Les caravanes des nomades commerçants, empruntaient ces routes à travers le Xingkiang, l’Asie Centrale, la Perse, le Turkménistan, la Syrie, jusqu’aux ports d’Antioche et de Tyr sur la Méditerranée, pour s’embarquer sur des navires vers les grandes villes d’Italie dont Venise. Beaucoup de ces routes furent ouvertes avant notre ère et restèrent actives jusqu’aux XIème et XIIème siècles, puis furent abandonnées.

          Comme son nom l’indique les caravanes acheminaient vers l’Occident les épices, les étoffes précieuses, dont la soie et toutes les richesses des empires venant des grandes époques Mogols et Chinoises.

          Les noms prestigieux des villes de Samarkand et Boukhara nous ramènent à l’histoire de ces envahisseurs ; tout comme celui de Tamerlan, qui construisit sa capitale Samarkand et le magnifique mausolée dont il fit son tombeau familial.

CARTE D'ASIE CENTRALE
CARTE D'ASIE CENTRALE
Nomades Tziganes Kutchis sur les routes d'Asie Centrale
Nomades Tziganes Kutchis sur les routes d'Asie Centrale
Tziganes Loulis de la région de Samarkand
Tziganes Loulis de la région de Samarkand
Tziganes Loulis de la région de Samarkand
Tziganes Loulis de la région de Samarkand

          Depuis une dizaine d’années, nous avons entrepris l’évangélisation des Tziganes d’Asie Centrale (Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan), et Dieu a fait une œuvre merveilleuse au milieu d’eux.

          Plusieurs églises y ont été implantées et des prédicateurs y ont été formés.

 

          Séminaire pour les prédicateurs et les candidats

          Ce mois de mai, un séminaire a été organisé à Almaty au Kazakhstan, qui a réuni une quinzaine de nos prédicateurs et candidats. Ce furent des moments bénis et encourageants pour tous et des projets d’évangélisation furent décidés. Malgré le durcissement de la situation et les nouvelles restrictions et pressions des autorités qui s’opposent à l’évangile, l’œuvre avance et les églises progressent.


Séminaires avec les prédicateurs et candidats d'Asie Centrale

          Tokmak et Bichkek, Kirghizstan

          Dans la ville de Tokmak toute proche de la frontière chinoise, l’église grandit par la grâce du Seigneur et plusieurs baptêmes ont eu lieu, ainsi que dans la capitale Bichkek.


Eglise Tzigane et baptêmes à Tokmak Kirghizstan

Réunion à Bichkek
Réunion à Bichkek
Tziganes du Kirghizstan
Tziganes du Kirghizstan

          Almaty Kazakhstan

          Dans l’église Tzigane d’Almaty plusieurs réunions sont faites et nous avons eu la joie de voir de nombreux tziganes accepter le Seigneur et donner leur cœur à Dieu.


Eglise Tzigane d'Almaty au Kazakhstan

          Tachkent, Ouzbékistan

          Notre prédicateur tzigane, Pano Kolompar, de l’église de Toula en Russie et qui nous accompagnait, est resté à Tachkent en Ouzbékistan pour un mois, comme missionnaire, pour y encourager l’église et pour développer le travail d’évangélisation. Plusieurs baptêmes sont prévus ces jours à venir.

          Les oppositions en Ouzbékistan sont virulentes et nous avons été obligés de fermer notre église et de réunir les fidèles dans les maisons par crainte des violences.

Liova, René, Aliosha et Peter
Liova, René, Aliosha et Peter
Pano Kolompar
Pano Kolompar

          Avec le frère Liova qui est maintenant responsable coordinateur de l’œuvre tzigane de Russie et d’Asie Centrale, ainsi qu’avec la participation du frère Peter Marshal, nous nous sommes réjouis des progrès de l’œuvre et avons élaboré pour les mois à venir, Dieu voulant, des projets d’évangélisation dans les différentes capitales d’Asie Centrale.

 

          Le travail en Russie progresse par l’assistance du Saint-Esprit. Priez pour le salut des tziganes en Asie Centrale et en Russie ; et merci à tous ceux qui soutiennent l’évangélisation des tziganes dans le monde.

 

          Comme le rappelle Paul aux Corinthiens « Une porte grande et d’un accès efficace nous est ouverte et les adversaires sont nombreux … » (1 Corinthiens 16.9)

 

Votre frère dans le service, René ZANELLATO

 


 

L’ÉGLISE D’HIER ET D’AUJOURD’HUI

 

Une naissance dans les larmes et le sang

 

          L’église a connu, dès ses débuts, la souffrance et la persécution. Jésus n’a jamais promis que la vie chrétienne serait facile mais il dit au contraire : « Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde » (Jean 16/33). Paul a rappelé que « tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus Christ seront persécutés » (2 Timothée 3/12) . Dans Actes 14.22, il est écrit qu’il fortifia « l'esprit des disciples, les exhortant à persévérer dans la foi, et disant que c'est par beaucoup de tribulations qu'il nous faut entrer dans le royaume de Dieu. »

 

          Les objectifs de Satan, dès les premiers siècles, étaient de détruire, par la persécution, l’Église naissante. Nombreux furent les martyrs (« témoins » en grec), connus ou anonymes, qui payèrent de leur vie leur fidélité à Jésus et leur refus de renier le Maître. La liste est longue de ceux qui pendant les trois premiers siècles furent livrés aux bêtes féroces et aux gladiateurs dans les arènes romaines, brûlés, crucifiés, torturés, battus, décapités, emprisonnés et mis à mort à cause du beau nom de « chrétien » qu’ils portaient.

 

Changement de stratégie

 

          Les empereurs romains rivalisèrent de cruauté. Mais l’ennemi juré, Satan, voyant que le sang des martyrs était la semence de l’Église, changea de tactique et fit entrer la politique et un christianisme politiquement correct dans l’Église. Il faudra désormais plaire et s’adapter à cette nouvelle société romaine.

          La pseudo conversion de l’empereur Constantin (305-337) amena un tournant dans l’Église qui deviendra « officielle ». Elle commença alors à perdre ses repères évangéliques et devint rapidement un mélange de traditions païennes, d’idolâtrie, de politique « évangélique » et tomba très rapidement dans la mondanité. Apparurent les compromis, la corruption, les luttes pour le pouvoir qui ruinèrent l’Église et les leaders, et ouvrirent la voie à toutes sortes de déviations doctrinales. Dans son épître, Paul avait averti les croyants, disant que « quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons. » (1 Timothée 4/11)

 

          L’église tomba rapidement dans l’idolâtrie religieuse, la vénération des reliques des Saints, et des révélations qui établirent les dogmes de la Mariolatrie et la Mariologie, la transsubstantiation, le purgatoire, la confession, etc.

 

          L’Église n’était plus persécutée. Quelques siècles plus tard, elle devint à son tour persécutrice, pourchassant sans pitié tous ceux qui voulaient s’attacher à la saine doctrine et ne pas renier la foi.

 

Le christianisme et les croisades

 

          Pendant plus de 200 ans, ce fut la terrible période des « guerres saintes ». Quelle honte pour l’Église ! Pour reprendre le tombeau du Christ et au nom de la croix, elle se rendit coupable d’horribles atrocités. Les vraies raisons de ces croisades étaient la soif de richesse et de pouvoir.

 

          Le Christ de l’Évangile a toujours tenu un langage totalement opposé, invitant les fidèles à « aimer ceux qui les persécutent et à prier pour leurs ennemis » (Matthieu 5/44).

          Cette terrible décadence amena sur l’Église un profond obscurantisme. Les responsables religieux, dominateurs assoiffés de pouvoir et d’argent, combattirent par l’inquisition tous ceux qui s’opposaient à eux. L’inquisition vit le jour en 1199 créée par le Pape Innocent III.

          Triste Église que celle du Moyen-Âge, ténébreuse et corrompue, violente et sanguinaire, où les indulgences et le pardon s’achetaient à prix d’or !

          Mais la foi véritable n’a jamais manqué de témoins fidèles et il s’est toujours trouvé des hommes et des femmes qui ont su garder, malgré la persécution, les yeux sur Jésus, quel que soit le prix à payer, gardant sa Parole et le témoignage. » (Apocalypse 1/9)

 

          Un nouveau souffle de l’Esprit et un retour à la Parole de Dieu allaient venir au temps de la Réforme. Des hommes sincères et amoureux des Écritures commencèrent un long et difficile travail de restauration de cette Église apostate : Luther, Calvin, Jan Huss… Certains deviendront des martyrs.

          Une vague de terreur s’abattit sur les Réformateurs, et commença alors une ère de persécution sans précédent « au nom de la Sainte Église et du Royaume de France ». Les bûchers furent rallumés et les prisons ne désemplirent pas ; écartelés, battus sur la roue, enfermés dans de sombres tours telles Marie Durand et ses compagnes à Aigues-Mortes pendant 38 ans. Cette femme laissa, gravés dans la pierre de son cachot, le mot « Résister », témoignage de ce que fut sa vie.

          Assassinés froidement et livrés à la vindicte par Catherine de Médicis dans la terrible nuit du 24 août 1572, nuit de la St Barthélemy, les protestants fuirent vers des pays plus tolérants. Franchissant les océans, ces « évangéliques » participèrent à la fondation des Etats-Unis.

          Sous Louis XIV, 250.000 Huguenots n’eurent d’autre choix que de quitter la France pour l’Amérique. A la mort de ce soi-disant « roi très chrétien », la France était ruinée.

 

          Les Églises Évangéliques ne sont pas un Mouvement chrétien né aux États-Unis, mais des églises nées en Europe, dans la souffrance et dans les larmes, aux XVI°, XVII°, et XVIII° siècles.

 

          « Nous allons éradiquer la religion qui est l’opium du peuple !». C’est par ce slogan que, pendant 70 ans au XX° siècle, dans les pays du bloc soviétique, les leaders de l’idéologie marxiste et communiste mirent tout en œuvre pour détruire la foi chrétienne (arrestations arbitraires, délations, internements dans les goulags sibériens…) L’église de Russie et des pays de l’Est est passée par le feu et nombreux furent les témoins de Christ qui ont gardé allumé le « chandelier de l’Évangile » malgré les privations et la souffrance.

 

A l’heure d’un évangile dilué

 

          Aujourd’hui, dans bien des pays, certains prêchent un Évangile dilué, basé sur la prospérité, voulant faire croire que si l’on n’est pas matériellement riche et béni, c’est que Dieu n’est pas avec ses enfants. C’est encore une de ces tromperies de Satan qui pousse certains pseudo-chrétiens à croire que la vie chrétienne ne peut être autrement que riche, abondante, prospère et mondaine. Ils oublient que « l’amour de l’argent est la racine de tous les maux » (1 Timothée 6.10). Cette « mégalomanie évangélique » a conduit des églises à la banqueroute, leurs locaux sont vendus aux enchères à cause de l’ambition démesurée de pasteurs désireux de paraître et assoiffés de gloire. Triste constat ! Les vaches maigres suivent souvent les vaches grasses ! Ils ont oublié que « le Fils de l’Homme n’avait pas où reposer sa tête » (Matthieu 8.20).

 

          Parce qu’il faut faire du chiffre en membres et en dollars, remplir les salles et les caisses à n’importe quel prix pour payer les crédits, on tombe dans le compromis et on brode avec l’évangile de la facilité. Il ne faut pas contrarier les fidèles et perdre la manne qu’ils procurent. Alors, on ne parle plus de conversion, mais de changement de comportement ; de péché, mais d’erreur et de faiblesse. On ne s’oppose plus au divorce par crainte de perdre 50% des membres de l’église. On n’évoque plus les situations d’adultère… Malheur à celui qui oserait prêcher ces choses, il risquerait de vider son église. De la quantité : Oui !.. De la qualité : On en parlera demain !

 

          Ces églises vivent divisions sur divisions, recherchant toujours la dernière nouveauté évangélique, ou les derniers séminaires à la mode pour attirer les gens. L’église est une sorte de club. Or, Paul donnait déjà cet avertissement aux Corinthiens : « Je vous rappelle, frères, l'Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l'ai annoncé ; autrement, vous auriez cru en vain. » (1 Corinthiens 15.1). Cet évangile serait-il démodé aujourd’hui ? Aurait-il perdu sa puissance ? Ne serait-il plus capable de changer les vies et sauver les pêcheurs, comme le jour de la Pentecôte par un simple discours de Pierre ?

 

L’église oubliée, celle de l’ombre

 

          Il y a encore, aujourd’hui, dans de nombreux pays du monde, une Église persécutée. Du Moyen Orient à l’Asie Centrale, de la Chine à l’Inde, de l’Afrique à l’Arabie, nos frères vivent au quotidien les privations, les discriminations, les persécutions physiques et morales.

 

          « Ils nous arrêteront tous !» C’est par ces mots, qu’un frère d’Iran avertissait, par e-mail, les chrétiens d’Occident à Noël 2010. En effet, ce même jour, 78 chrétiens venaient d’être arrêtés dans 12 villes d’Iran et jetés en prison.

          Les chrétiens d’Iran connaissent le prix à payer pour être disciples de Jésus- Christ et montrent un grand courage malgré la pression des interrogatoires sans fin et la prison.

          Selon la loi islamique en vigueur en Iran, tout musulman qui abandonne l’islam pour devenir chrétien devient apostat et est passible de prison, voire de condamnation à mort pour blasphème contre Allah, le coran et Mahomet.

 

Un pasteur dans le couloir de la mort,

mais de belles victoires en Iran

 

          Qui n’a pas été ému, et pourtant a si vite oublié le sort du pasteur Iranien Youssef NADERKHANI, condamné à mort par pendaison en 2011 pour apostasie ? A ce jour, il est toujours en prison dans l’attente de son exécution. Les médias en ont fait part bien timidement. Quelques hommes politiques ont manifesté leur désapprobation.

 

          De juin 2010 à février 2011, selon les chiffres connus, 254 chrétiens ont été arrêtés dans 33 villes d’Iran. Actuellement, aucun chiffre ne peut être avancé concernant le nombre de chrétiens en Iran, mais des milliers se convertissent à Jésus- Christ, lassés des pressions de l’islam radical qui n’apporte aucune espérance.

          Les émissions de TV satellite et Internet sont les seuls moyens pour l’évangélisation de ces pays où l’évangile est interdit.

 

Un printemps qui vire au cauchemar

 

          Qu’arrivera-t-il à nos frères de ces pays dans lesquels le « printemps arabe » est en train de virer au cauchemar ? Les églises resteront-elles ouvertes ? Nos frères pourront-ils continuer à se réunir librement et témoigner de Jésus ? L’avenir nous le dira, mais les signes ne sont pas porteurs de bonnes nouvelles, face à la montée de l’intégrisme : églises incendiées, attentats contre les communautés chrétiennes, fidèles battus, voire assassinés ; tout cela n’est pas un bon présage pour l’avenir. Les dernières émeutes anti-chrétiennes en Égypte ont déjà fait de nombreux morts sous les yeux d’une police complice par son absence.

 

Chasse aux chrétiens au Niger

 

          On ne compte plus à ce jour les morts, les assassinats de chrétiens et les églises détruites. Les milices du groupe Islamiste Salafiste Radical de Boko Haram font des ravages dans le nord du Niger. Hélas, les médias, pour minimiser la situation, parlent de violence inter-ethniques religieuses. Mais où sont les musulmans assassinés et les mosquées incendiées par les chrétiens ?

          Nos frères n’ont jamais usé de l’arme de la terreur.

 

La larme à l’œil mais le cœur fermé

 

          On ferme les églises en Asie Centrale.

 

          Dans de nombreux pays, les chrétiens ne peuvent pas accéder à des postes importants. La Bible y est un livre prohibé, alors que les revues pornographiques sont exposées en plein jour. On oblige les enfants des chrétiens à recevoir un enseignement dans les écoles coraniques et on interdit à leurs parents de leur enseigner la Bible.

 

          Des centaines de mosquées sont construites en Europe et nos frères en Christ n’ont pas le droit d’avoir une assemblée en Arabie Saoudite, en Iran, au Turkménistan ou en Corée du Nord. Nos soi-disant pays chrétiens ne protestent pas contre ces injustices et ces crimes. Pour quelles raisons ? Manne pétrolière ? Raisons d’État ? Désinformation ou indifférence ? Luther disait : « je ne crains pas le méchant mais j’ai peur des indifférents ».

 

          Il est choquant de voir l’indifférence de l’ensemble de la communauté chrétienne face à ces situations dramatiques. Beaucoup d’églises semblent complètement déconnectées et inconscientes de ce qui se passe dans cette partie du corps de Christ. L’endurcissement, le bien-être, la recherche matérielle, la mondanité… tant de choses qui ont aveuglé le peuple de Dieu et endurci son cœur. Une larme à l’œil et tout retombe dans l’oubli !

 

          Prenons conscience de la situation et réveillons nos sentiments chrétiens. Pleurons non pas des larmes suivies d’oubli, mais lamentons-nous, intercédons pour nos frères persécutés ou en prison, pour ces mères seules avec leurs enfants, dont les pères sont dans les geôles.

          Prions pour les pasteurs dans le couloir de la mort, pour l’Église qui souffre sans berger ni Bible, pour les perdus, pour les bourreaux, pour les tortionnaires. La liste est longue et nous pouvons à notre gré la rallonger.

 

          Que Dieu, dans sa grâce, réveille l’Église et éveille notre conscience pour que nous réalisions, au milieu du peuple de Dieu, cette vérité évangélique de l’unité du corps de Christ ! « Si un membre souffre, le corps entier souffre ». Christ, qui a payé cher le rachat et le salut de son peuple, nous exhorte par la bouche de Paul à « pleurer avec ceux qui pleurent » (Romains 12.15) et à « nous souvenir des prisonniers » (Hébreux 13.3).

 

          Fraternellement vôtre en Christ,

 

René ZANELLATO

 


 

MYANMAR : La situation spirituelle...

 

          Aujourd’hui, il y a au Myanmar une certaine liberté religieuse. Les réunions sont tolérées, même si la loi ne permet toujours pas officiellement la construction d’églises.

          On ne peut pas encore prêcher l’Évangile à la radio ou à la télévision ; cela n’est pas autorisé, mais c’est possible depuis les pays limitrophes.

          Il y a encore de nombreuses personnes qui n’ont jamais entendu l’Évangile, et c’est un défi pour nos frères du Myanmar. Plusieurs difficultés se greffent à ce travail :

          * L’accessibilité à certains villages. Pour les plus reculés, il faut marcher pendant quatorze jours pour pouvoir les atteindre, car il n’existe pas de routes.

 

          * La langue, car il existe plus de 135 langues et dialectes dans ce pays.

 

          * La traduction de la Bible dans ces langues qui est un véritable défi ! Dans le pays, il y a huit écoles bibliques officielles et une trentaine de petites écoles locales. Certains pasteurs du Nord du Myanmar vont aussi prêcher en Chine, pays frontalier.

 

          Les frères voudraient développer l’œuvre en ouvrant cinq nouvelles églises dans chaque région. Pour information, le soutien d’un ministère revient à environ 250 $ par mois.

 

(Source : Action Évangélique de Pentecôte)

 


 

La Pentecôte en Asie Centrale...

 

          Les Français ont la réputation d’être assez médiocres en géographie, mais les derniers événements ont donné une notion plus précise de l’Asie centrale.

 

          Beaucoup ignorent que l’Évangile y est annoncé et que le Kazakhstan, la Kirghizie et l’Ouzbékistan vivent en ce moment de véritables Réveils.

 

          Le Kazakhstan est un pays cinq fois plus grand que la France. La ville d’Astana en est désormais la capitale, mais Almata reste la ville la plus importante. La population est composée d’une mosaïque ethnique représentant les minorités Kazakhes, Ouzbeks, Tadjiks, Tartares, Iraniennes, Azéris et Ouïgour. C’est dans les années 20, sous Staline, que furent déportés les Ukrainiens, les Moldaves et les Russes. Ils forment une minorité de 40 % de l’ensemble de la population. Ils sont pour la plupart de confession orthodoxe, même si l’athéisme a sapé la foi et écrasé la religion. Les 60 % des minorités locales sont de confession musulmane. Si l’Islam est partout par la présence de nombreuses mosquées, il est toutefois loin de la tendance dure des pays proches comme l’Afghanistan et L’Iran.

 

          C’est sous le régime communiste que commença le Réveil de Pentecôte dans les années 30. Seuls les Russes furent atteints par l’Évangile, et les chrétiens furent violemment persécutés. A cette époque, de nombreux chrétiens d’URSS étaient déportés dans les camps des steppes Kazakhes à l’ouest de la ville de Karaganda, région tout particulièrement froide et hostile.

 

          Depuis 15 ans, un souffle de l’Esprit s’est puissamment manifesté et de nombreuses églises sont nées. Sur une population de 20 millions d’habitants, on compte plus de 30.000 chrétiens de Pentecôte, et il n’est pas rare de visiter des églises de plus de 1.000 membres.

 

          Depuis l’indépendance des pays de la CIE (pays membres de la fédération de Russie) l’Évangile y est annoncé librement et les Églises ne désemplissent pas. Des émissions de TV chrétienne par câble sont diffusées quotidiennement. Beaucoup de Russes aujourd’hui quittent le pays, principalement les chrétiens Russes-Allemands qui furent installés par force dans les années 20.

 

          Aujourd’hui l’image des églises change et de nombreux autochtones Kazakhs, Tartares, tadjiks etc.…découvrent Jésus-Christ.

 

          De nombreux Mouvements charismatiques progressent.

 

René ZANELLATO

 


 

MYANMAR

 

          L’histoire des Assemblées de Dieu du Myanmar (nouveau nom de la Birmanie) est marquée par une action du Saint-Esprit survenue à deux reprises, d’abord dans le Nord, dans les années trente, puis, des années plus tard dans l’Est du pays.

          En 1931, dans le Nord du pays, sont nées les Assemblées de Dieu du Myanmar.

          Aujourd’hui, il y a 1.200 Assemblées, plus de 2.000 serviteurs de Dieu, et environ 150.000 chrétiens.

          Le Myanmar est un pays qui a beaucoup souffert de la guerre civile. Un régime militaire a gouverné le pays de 1962 à 2011. Aujourd’hui, la paix règne dans la majorité du pays. La population espère que toutes les sources de conflits encore existantes vont cesser rapidement par la signature de traités. Ces conflits ont généré des exodes de population et il y a environ 20.000 réfugiés Myanmar dans leur propre pays.

(Source : Action Evangélique de Pentecôte)

 


 

VIETNAM : La persécution des chrétiens toujours d'actualité…

 

          A Hanoi, un missionnaire étranger assurait un cours biblique avec des jeunes. La police a interrompu le cours, ils ont tous été conduits au poste de police. Le missionnaire étranger a eu une amende de $1 000 et a été expulsé du pays.

 

          Prions pour les chrétiens vietnamiens afin que devant la persécution, ils demeurent fermes et attachés à Christ et à sa Parole. Prions pour les missionnaires de l’Action Missionnaire œuvrant dans ce pays.

(Source : Action Missionnaire des Assemblées de Dieu)

 


TCHAD : 50 femmes formées à la lecture…

 

          Récemment, s’est achevée la formation d’une cinquantaine de femmes de Donangnda, Bim et Betimong. Très assidues, elles ont appris à lire le français en quatre mois. A l’issue de ces formations, elles ont reçu avec beaucoup de joie un Nouveau Testament « Parole de Vie ». Les églises locales réclament d’autres formations et un projet est né avec pour objectif de former des formateurs au sein des églises locales.

 

          Prions que des candidats se motivent à cette formation de formateurs qui se déroulera cet été. Prions que l’alphabétisation permette à un grand nombre de lire la Parole de Dieu.

 


 

FORMATION PASTORALE...

VIETNAM : que deviennent les étudiants de l'Institut Biblique ?

 

          15 étudiants ont reçu tout récemment leur certificat de fin d’études bibliques. C’est une nouvelle vie qui commence pour chacun d’eux : la plupart vont retrouver leur région d’origine et œuvrer au sein de l’église locale.

          Nous bénissons Dieu pour l’œuvre du Saint-Esprit en chacun. Nous croyons que Dieu lève encore des ouvriers et les forme pour entrer dans sa moisson et être des pêcheurs d’hommes.

 

(Source: Action Missionnaire des Assemblées de Dieu de France)

 


 

BURKINA FASO : une nouvelle bénédiction à l'hôpital Schiphra ...

 

          Dans le bureau de consultation, une jeune fille vivant avec le VIH a été reçue. Désespérée, elle avait des idées suicidaires. Ce n’est qu’une fois entrée dans le bureau de l’hôpital que sa sérénité est revenue. La Directrice lui témoigna l’amour de Jésus-Christ. Elle obtint tous les soins nécessaires, repartit avec le sourire et déclara : « je sentais une présence particulière dans le bureau, je ne voulais pas en sortir tellement j’étais bien ». Dieu était à l’œuvre.

 

          Remercions Dieu qui sait guérir les corps et les cœurs malades. Prions pour toutes les équipes qui travaillent dans cet hôpital missionnaire dont les compétences médicales sont hautement estimées.

(Source: Action Missionnaire des Assemblées de Dieu de France)

 


 

ISRAËL : une famille sous pression après avoir accepté Jésus...

 

          Une famille subit la pression de ses proches qui souhaitent la voir revenir au judaïsme pur. Il n’est pas simple de vivre pleinement sa foi. Malgré cela, nous continuons de semer la parole de Dieu car nous savons qu’en son temps, elle germera dans les cœurs.

 

          Ne relâchons pas nos prières pour les frères et sœurs qui découvrent l’Évangile et qui sont l’objet de moqueries et d’intimidations de la part de leurs proches.

 

(Source : Action Missionnaire des Assemblées de Dieu de France)

 


 

Action Missionnaire des Assemblées de Dieu de France…

 

LAOS : 9 églises construites et 1 800 chrétiens conquis...

Une petite équipe d’évangélistes visitent le Laos à pied et vont de maison en maison témoigner de leur foi en Jésus-Christ. Malgré les pressions, les hostilités et même les coups, leur persévérance a été récompensée par le Seigneur lui-même. Ils ont donné naissance à 9 églises représentant un total de 1 800 chrétiens.

 

          Portons avec fidélité dans la prière ces frères qui témoignent de l’amour de Dieu, alors même qu’ils subissent de multiples brimades dans les lieux où ils passent.

 


 

La Cour Suprême de l’Inde prend la défense de chrétiens attaqués

 

          En 2008, une centaine de chrétiens de l’État indien de l’Orissa étaient tués, 300 églises et 6.000 maisons détruites par des attaques d’extrémistes hindous dans le Kandhamal, région de l’Est de cet État maritime de l’Inde.

          La Cour Suprême du pays a ordonné cet été la réouverture des procès qui avaient eu lieu à la suite de ces massacres, estimant que justice n’avait pas été faite aux victimes : 315 des 827 plaintes enregistrées étaient restées sans suite, et seuls 78 des 362 verdicts prononcés avaient donné lieu à des condamnations.

          Plusieurs des coupables, alors acquittés, vont être rejugés et les compensations augmentées pour les familles dont les maisons ont été détruites.

(Source : Christianity Today)


 

Revirement d’une militante de l’avortement aux USA

 

          L’une des figures du mouvement « abortioniste » (pro-avortement), propriétaire et directrice de sept centres spécialisés dans l’avortement, est devenue l’une des voix majeures de la lutte contre l’avortement aux USA.

          Une authentique conversion à la foi en Jésus-Christ, survenue en 1983, est la source de ce revirement spectaculaire, a témoigné Carol Everett, expliquant qu’elle s’était lancée dans le militantisme et l’activité abortive en 1973, après que son mari médecin lui eut imposé d’avorter – ce qui la conduisit à l’alcoolisme, aux aventures extraconjugales » et au divorce – puis en réalisant qu’elle pourrait gagner des millions de dollars en ouvrant des « cliniques » spécialisées et en pratiquant le plus grand nombre possible d’avortements, grâce aux commissions versées « à l’acte ».

          Carol Everett dirige aujourd’hui une organisation d’information et de conseils aux femmes enceintes.

(Source : Christian Headlines)

 


 

L’Israël de demain sera-t-il dirigé par les « ultra-orthodoxes » ?

 

          Leur poids numérique et politique ne cesse de croître en Israël : les Juifs « ultra-orthodoxes », autrefois pour la plupart cantonnés dans leur célèbre quartier historique du Mea-Shearim, ont depuis plusieurs années essaimé ailleurs à Jérusalem.

          Et cette croissance va se poursuivre, les prospectives démographiques prévoyant qu’ils représentent 14% de la population israélienne en 2024, 19 % en 2039, 27 % en 2059, contre 11 % actuellement avec un peu moins d’un million de personnes.

          Une progression démographique due au fait que les familles de cette communauté juive orthodoxe comptent en moyenne 7 enfants, contre 3 dans l’ensemble de la population du pays.

 


          La plus ancienne mention hébraïque de Jérusalem sur papyrus...

 

          Pour les spécialistes, la découverte est extraordinaire : la plus ancienne mention de Jérusalem sur un papyrus de l’époque du 1er temple, daté du 7° siècle avant Jésus-Christ…

          Ce fragment d’un document commercial faisant état d’une livraison de jarres de vin entre la ville de Naharata, proche de Jéricho, et Jérusalem, fait partie des seuls trois papyrus en hébreu antérieurs aux Manuscrits de la Mer morte, découverts à ce jour.

          Comme ceux-ci, ce morceau de papyrus a été mis au jour dans une grotte du désert de Juda, dont les exceptionnelles conditions d’aridité climatiques ont permis sa conservation à travers les millénaires.

(Source : The Times of Israël)

 


 

Libertés religieuses : la Malaisie souffle le chaud et le froid

 

          Deux jugements contradictoires de la Cour Suprême de Malaisie ont plongé les chrétiens dans la perplexité et l’incertitude : un premier verdict y avait récemment établi le droit de changer officiellement de religion, et donc autoriser un musulman à devenir chrétien…

          Mais une seconde décision de la Cour Fédérale a maintenu les prérogatives exclusives des tribunaux religieux musulmans - qui appliquent la sharia – dans l’établissement de ces conversions. Ainsi, un chrétien, nouveau converti, ne peut-il être défendu que par un avocat musulman devant un tribunal musulman !

(Source : Christian Today)


Quand seuls 10% des chrétiens américains vivent l’Évangile ...

 

          Selon un sondage réalisé auprès de 6.000 Américains, par le célèbre institut du chercheur Georg Barna, il existe un grand décalage entre la théorie et la réalité de la vie quotidienne de beaucoup de « chrétiens ».

          Le questionnaire posait 20 questions élémentaires sur la connaissance biblique et 20 autres sur le comportement dans la vie de tous les jours. 70% des personnes interrogées se sont identifiées comme « chrétiens », une baisse considérable par rapport aux années précédentes. Mais les réponses ont révélé chez beaucoup des « sondés » une telle ignorance de la Bible et une telle conduite dans des situations pratiques (mensonge, vol, pornographie, etc.) que seuls 10% d’entre eux pouvaient être considérés comme chrétiens au sens biblique !

 

(Source : Christian Today)

 


 

Pakistan : une justice à deux vitesses contre les chrétiens ...

 

          Des tribunaux pakistanais ont rendu deux verdicts scandaleusement opposés pour deux des plus grandes émeutes intervenues dans le pays ces dernières années.

          42 chrétiens ont été condamnés pour avoir manifesté après des attentats à la bombe survenus dans leurs églises de la ville de Youhanabad en 2015. Ce sont eux qui ont été accusés de meurtre et de terrorisme après la mort de deux des terroristes, les autres incendiaires n’ayant pas été recherchés !

          En revanche, 100 musulmans ont été acquittés de l’attaque et du pillage en 2015 de l’une des principales églises de la ville de Lahore, et 112 autres ont été « innocentés » du pillage, de la destruction et de l’incendie d’une centaine de maisons de la Communauté St-Joseph en 2013, malgré les dépositions de témoins et les images vidéos, un juge ayant déclaré que « les indices n’étaient pas suffisants pour établir le délit »…

          Des jugements en flagrante contradiction avec la promesse faite début 2017 par le premier ministre pakistanais « d’améliorer le sort des groupes minoritaires dans le pays ».

 


Des chrétiens de Birmanie au secours

des habitants irakiens de Mossoul ...

 

          Au moment où les forces armées de la coalition qui combattent l’État islamique en Irak pénétraient dans la ville de Mossoul, l’une des toutes premières organisations humanitaires à les y accompagner était composée de chrétiens de Birmanie…

          Habitués à porter secours aux chrétiens birmans très durement persécutés - et souvent déportés – par la junte militaire au pouvoir dans ce pays d’Asie, les membres de cette organisation chrétienne (Free Burma Rangers) sont rompus au travail humanitaire en zone de guerre.

          Présents depuis deux ans dans les régions kurdes de Syrie et d’Irak, ils y apportent des secours médicaux, sanitaires, alimentaires, construisent des abris et mettent en place des programmes d’aides spécifiques pour les enfants traumatisés par la guerre…

 

(Source : Christianity Today)

 


 

Islande : le paganisme revient ...

 

          Si la population islandaise compte 70 % de luthériens, l’Église d’État ayant officiellement 237.900 membres, celle-ci connaît une forte érosion : elle rassemblait 80 % des Islandais en 2009.

          Le paganisme progresse en revanche dans ce petit pays nordique insulaire : selon le journal Morgunbladid, les adorateurs des divinités vikings Thor, Odin, Freyja...seraient aujourd’hui plus de 3.500, alors qu’ils étaient moins de 300 voici une vingtaine d’années. Leur nombre a été multiplié par deux en 3 ans.

          Ces néo-païens affichés situent leur démarche dans la mouvance d’un retour à la nature et aux racines culturelles scandinaves.

          Peut-être faudrait-il s’inquiéter aussi d’un retour à l’obscurantisme et à la barbarie des Vikings ?

 


L’OMS qualifie les « hôpitaux de campagne » israéliens

de « meilleurs du monde »

 

          L’O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé) a décerné aux unités des « Hôpitaux de campagne » de l’Armée israélienne, le premier label de « Niveau 3 » jamais accordé.

          Régulièrement envoyées sur les sites de catastrophes naturelles à travers le monde, ces unités ont été saluées comme « les meilleures du monde », certaines de leurs compétences en matière de soins spécifiques et très « pointus » les classant même techniquement au «Niveau 3 plus ».

          Cette reconnaissance internationale est le fruit d’un intense travail d’années de spécialisation au plus haut niveau médical, et le résultat d’un processus de classement qui s’est étendu sur toute l’année 2016.

          Outre les compétences de la médecine de « guerre » et de catastrophe, elle sanctionne la capacité à monter un hôpital de campagne en 12 heures, à n’importe quel endroit du monde, comme les unités israéliennes l’ont fait ces dernières années en Turquie, aux Philippines, à Haïti, au Népal.

 

(Source : The Times of Israel)

 


 

Le maire de Vancouver voulait interdire

au pasteur Franklin Graham de prêcher…

 

          Le maire de la ville de Vancouver, au Canada, a cherché à empêcher la venue du pasteur Franklin Graham, fils de Billy Graham, dans sa ville à cause de ses déclarations sur le mariage homosexuel et le danger de l’islamisme. Invité par 300 églises, le pasteur Graham a cependant maintenu le week-end d’évangélisation programmé. Plus de 20.000 personnes ont assisté aux réunions et quelque 1.900 personnes ont répondu à l’appel à se tourner vers le Christ, dont près de la moitié était de jeunes adultes.

(Source : CBC News)

 


 

L'Alya continue de faire croître la population d'Israël...

 

          36.000 personnes sont venues s'installer en Israël en 2016, parmi lesquelles 25.000 « nouveaux immigrants » effectuant l'Alya.

          Tels sont les chiffres officiels qui ressortaient du recensement publié par le Bureau Central des Statistiques à la veille du Nouvel An juif.

          La population globale du pays s'est accrue de 2% durant cette période, pour atteindre 8,585 millions d'habitants, dont 6,4 millions de Juifs, près de 1,8 million d'Arabes et 380.000 autres citoyens israéliens; 183.000 résidents étrangers n'étant pas comptabilisés dans ces statistiques.

          Avec une natalité quatre fois supérieure à la mortalité, la population d'Israël continue à croître de 2% en moyenne par an.

          Selon une étude de l'Organisation Mondiale de la Santé, Israël se place en 6° position sur 188 pays en ce qui concerne la santé globale des citoyens, ce qui le classe devant plusieurs des nations les plus développées.

          43% des 14,3 millions de Juifs recensés dans le monde vivent en Israël.

 

(Source: The Times of Israël)

 


 

Des églises protestantes allemandes s'opposent à

l'annonce de l'Evangile aux Juifs...

 

          A l'occasion du 500° anniversaire de la Réforme, les principales églises protestantes d'Allemagne ont appelé les chrétiens à cesser d'annoncer l'Evangile aux Juifs !..

 

          La « Evangelische Kirche In Deutschland »* a notamment déclaré que, pour des raisons historiques et théologiques, « les chrétiens ne sont pas appelés à montrer à Israël son chemin vers Dieu et vers son salut, quelle que soit par ailleurs leur mission dans le monde... », ajoutant que « toute tentative d'amener les Juifs à changer de religion est contraire à la confession de la foi en Dieu et à l'élection d'Israël... » La « Evangelische Kirche In Deutschland » ne doit pas avoir le même Evangile que Jésus, Paul, Pierre...mais « un autre évangile » !

(Source: Christianity Today)

 

* Note: « L'Eglise Evangélique d'Allemagne » rassemble une vingtaine d'églises luthériennes et réformées)

 


En Malaisie, les chrétiens sont interdits de travail

dans les maisons de musulmans...

 

          Une nouvelle réglementation édictée par le département malaisien de l'immigration interdit désormais aux chrétiens de travailler au domicile de musulmans.

          Cette mesure, qui vise en priorité les travailleurs étrangers philippins, nombreux à être employés comme domestiques dans des foyers malaisiens, fait partie d'un ensemble de sévères restrictions de libertés religieuses, touchant notamment le droit à la conversion et l'usage de la langue officielle pour la prédication...

          La Malaisie, pays à majorité musulmane de 30 millions d'habitants, recense une forte minorité chrétienne. (Source: Asia News)

 


 

Les traducteurs de la Bible font face à une persécution croissante...

 

          La Société de traduction biblique « Wycliffe Associates » fait état d'une forte augmentation des persécutions contre les traducteurs de la Bible dans le monde, principalement au Moyen-Orient, en Asie et en Afrique : agressions, arrestations, détentions illégales et même parfois tortures ont augmenté, alors même que les demandes des populations locales pour des traductions de la Bible dans leur langue grandissent considérablement.

          « Wycliffe Associates » a lancé en 2015 un programme de traduction de la Bible en 314 langues dans 76 pays, et prévoit de mettre en œuvre 400 nouvelles traductions en 2017. (Source : The Christian Post)

          Prions pour nos frères et sœurs engagés dans ce vaste travail de traduction. La Bible dit : « Souvenez-vous des prisonniers, comme si vous étiez aussi prisonniers; de ceux qui sont maltraités, comme étant aussi vous-mêmes dans un corps » (La Bible, Épître aux Hébreux 13.3).

 


 

Népal: une lueur d'espoir pour les chrétiens persécutés...

 

          Un tribunal népalais a dernièrement relaxé huit chrétiens inculpés en juin 2016, sous le régime de la précédente constitution, pour avoir distribué des tracts sur Jésus dans une école chrétienne. Cette relaxe est une importante victoire juridique - la première - pour les chrétiens de cet État hindou de l'Himalaya, car elle clôt le tout premier jugement rendu sous la nouvelle constitution, qui fait du Népal un pays officiellement « laïc »...

          Mais la liberté religieuse est loin d'y être acquise, au contraire: fin 2016, le gouvernement a prévenu qu'il fermerait les écoles et orphelinats de Katmandou, les mettrait à l'amende ou confisquerait toutes leurs possessions, s'il y était trouvé le moindre écrit chrétien !

          Prier avec des enfants ou faire de l'instruction biblique a été interdit...

          Les groupes nationalistes hindous du Népal exercent des pressions sur l'État pour que les chrétiens soient chassés du pays...

(Source: Christianity Today)

 


Sur la piste de nouveaux « Manuscrits de la Mer Morte »...

          Le gouvernement Israélien a récemment lancé une vaste campagne de fouilles, confiées à une équipe d'archéologues, dans les centaines de grottes qui parsèment les versants montagneux bordant les rives de la Mer Morte, aux environs du site de Qumran, là où furent découverts en 1946 et 1987 les célèbres « Manuscrits de la Mer Morte »: les plus anciennes copies des textes bibliques jamais mises au jour...

          Ce sont les découvertes de quelques nouveaux manuscrits, faites par des pilleurs ces dernières années, qui ont incité l'État d'Israël à entreprendre ces recherches officielles, dans l'espoir que des grottes inexplorées à ce jour puissent recéler d'autres « Manuscrits de la Mer Morte ».

(Source: Christian Headlines)


La Bible dans des camps de réfugiés syriens...

          De nombreux chrétiens qui travaillent dans des camps de réfugiés syriens en Jordanie témoignent du résultat produit par un programme élaboré par la Société Biblique Américaine (American Bible Society) pour des situations de crise. « Ce programme est une grande aide pour guérir les enfants de leur traumatisme. Cela les apaise, leur façon de penser change... »

          Basé sur les récits de la Bible, il donne des réponses aux drames vécus par les réfugiés. Plusieurs dizaines de milliers d'entre eux, chrétiens et musulmans, l'ont suivi, et pas seulement des enfants. (Source: BBC)