LA PAQUE (4)

 

LA PÂQUE (4)

 

Un commencement...

 

« Ce mois-ci sera pour vous la tête des mois ;

il sera pour vous le premier des mois de l’année... »

Exode 12.2

 

          L’Éternel institue la Pâque, et il modifie le calendrier de son peuple. A partir de cette nuit de délivrance, au cours de laquelle l’agneau a été immolé, une année nouvelle s’ouvre pour Israël. Chaque célébration de la Pâque rappellera ce nouveau commencement.

          Un véritable changement de l’ordre du temps a sonné pour Israël. L’année commune ou civile est interrompue. Le peuple connaît un nouveau départ avec Dieu.

          Le mois de la Pâque sera donc, selon l’Éternel, « la tête des mois » ; ce qui veut dire que toute l’histoire future du peuple élu plonge ses racines dans le sang de l’agneau pascal. Les enfants de Dieu exulteront sous les hymnes de la libération divine. Les reins ceints, les souliers aux pieds, le bâton à la main, ils entreprendront un long pèlerinage, loin de l’Égypte, vers un autre lieu, vers une terre promise mais inconnue, sous l’égide d’un guide jusque là rejeté. « Ce Moïse, qu’ils avaient renié, en disant : Qui t’a établi chef et juge ? c’est lui que Dieu envoya comme chef et comme libérateur avec l’aide de l’ange qui lui était apparu dans le buisson. C’est lui qui les fit sortir d’Égypte. » (Actes 7.35-36)

 

          Il en est ainsi de nous, bien-aimés, dans le Christ Jésus. Dès l’instant où le sang de l’Agneau de Dieu a lavé notre cœur de sa souillure, une année de grâce s’est ouverte devant nous. Notre repentance et notre conversion ont inauguré une ère nouvelle. « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création. L’ancien est passé; voici, c’est devenu nouveau » (2 Corinthiens 5.17, traduction littérale).

          « Nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ... » (Éphésiens 2.10) La conversion n’est pas une amélioration, mais une transformation de tout l’être, une création. Elle marque d’une croix ensanglantée le premier des mois d’une nouvelle vie. « Car, ce qui importe, ce n’est ni la circoncision, ni l’incirconcision, mais la nouvelle création. » (Galates 6.15)

 

          Israël devrait se souvenir de l’ « autrefois » égyptien, et jouir pleinement de l’ « aujourd’hui » de la terre promise. Il en est ainsi du peuple de la nouvelle alliance. Dans l’histoire de tout chrétien authentique, un « autrefois » misérable a fait place à un radieux « aujourd’hui ». Le calendrier de notre existence a été bouleversé par Christ, notre Pâque.

          Nous ne sommes plus sous la même influence. Nous ne sommes plus dépendants du même maître. « Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air...Nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair...Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés...nous a rendus à la vie avec Christ. » (Éphésiens 2.1-5)

          Nous sommes passés de l’ignorance à la connaissance de Dieu : « Autrefois, ne connaissant pas Dieu, vous serviez des dieux qui ne le sont pas de leur nature ; mais à présent que vous avez connu Dieu... » (Galates 4.8-9)

          Autrefois, loin de Dieu, nous sommes désormais gens de sa maison : « ...Vous autrefois païens dans la chair...Maintenant en Jésus-Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ. » (Éphésiens 2.11,13)

          Nous sommes devenus des êtres nouveaux : « Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant, vous êtes lumière dans le Seigneur. » (Éphésiens 5.8)

          Jadis étrangers, nous sommes à présent réconciliés avec Dieu : « Vous qui étiez étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui, saints, irrépréhensibles et sans reproche. » (Colossiens 1.21-22)

          Fuyez au loin, impudicité, impureté, passions, mauvais désirs, cupidité ! Changement de vie, changement de peuple ! « C’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion, parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés. Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses... » (Colossiens 3.6-8) « ...Vous qui autrefois n’étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu. » (1 Pierre 2.10)

          Considérons attentivement l’ « autrefois » de Saul de Tarse et le « maintenant » de l’apôtre Paul (Galates 1.23). Portons un regard admiratif sur l’ « autrefois » et le « maintenant » d’Onésime, l’inutile devenu utile (Philémon 10-11).

 

          Christ est-il vraiment ta Pâque ? Peux-tu dire qu’il y eut dans ta vie un nouveau calendrier, un « autrefois » et un « maintenant » ?

 

Paul BALLIERE

www.batissezvotrevie.fr

 

Information :

 

          Des dangers venant de l’extérieur menacent les églises aujourd’hui. De faux docteurs et de faux prophètes égarent une multitude de croyants. Pour lire notre article, cliquer sur le lien :

 

https://www.batissezvotrevie.fr/2019/04/17/l-apostasie-arrive-2/

 

0 commentaires